Diversité : le CSA appelle les télés à faire plus d'efforts

  • A
  • A
Diversité : le CSA appelle les télés à faire plus d'efforts
Le rapport du CSA souligne que les personnes atteintes de handicap sont quasiment absentes des écrans.@ THOMAS SAMSON / AFP
Partagez sur :

Le baromètre montrait que les femmes, les jeunes, les personnes âgées, ainsi que les catégories sociales moins aisées restent notoirement sous-représentées.

Le CSA a encouragé les chaînes à se fixer des objectifs "plus ambitieux" et "chiffrés" pour améliorer la représentation de la diversité à la télévision, dans un rapport au Parlement publié cette semaine.

Demande de fixer des objectifs. Dans ce rapport annuel, le régulateur de l'audiovisuel estime que "de manière générale, les chaînes proposent des engagements qu'elles perçoivent comme aisément réalisables" en matière de diversité, et il "incite donc vivement" les groupes audiovisuels "à se fixer des objectifs plus ambitieux et chiffrés" en la matière. Le CSA incite également les chaînes "à traiter, sur leurs antennes, la question de la pauvreté", mais aussi à "systématiser la formation" de leurs personnels aux questions liées à la diversité, ou encore à "créer des ateliers d'écriture pour certaines fictions, ouverts à de jeunes talents, réalisateurs et scénaristes".

Le taux de personnes perçues comme non blanches à 16%. Dans son baromètre annuel de la diversité à la télévision, publié en début d'année, le Conseil supérieur de l'audiovisuel avait constaté que l'expression de la diversité de la société française avait faiblement progressé l'an dernier. Selon ce baromètre, le taux de personnes "perçues comme non blanches" dans les programmes diffusés à la télévision avait légèrement augmenté (à 16% contre 14% en 2014).

Mais dans son rapport au Parlement, le CSA "relève que les héros et personnages principaux sont peu ou pas issus des minorités visibles", et appelle donc les chaînes à veiller à la qualité des rôles attribués à des personnes "perçues comme non blanches".

Les personnes atteintes de handicap les moins représentées. En outre, le baromètre montrait que les femmes, les jeunes, les personnes âgées, ainsi que les catégories sociales moins aisées restent notoirement sous-représentées par rapport à la composition de la population française. Quant aux personnes atteintes de handicap, elles sont quasiment absentes des écrans (0,8% des personnes représentées à la télévision, alors que 12 millions de Français sont porteurs d'un handicap au sens large). Sur ce point, le CSA félicite tout le même le groupe public France Télévisions, qui a assuré l'an dernier une couverture "d'envergure" des jeux Paralympiques de Rio, avec plus de 100 heures d'épreuves retransmises sur France 2, France 3 et France 4, soit "trois fois plus qu'en 2012 pour les jeux Paralympiques de Londres".