La vie derrière les marionnettes des Guignols

  • A
  • A
La vie derrière les marionnettes des Guignols
Des marionnettistes des Guignols lors d'une présentation des figurines au Palais de Tokyo à Paris en octobre 2012@ AFP/KENZO TRIBOUILLARD
Partagez sur :

D'une sculpture en argile à une émission de télévision, c'est tout un parcours que suivent les marionnettes des Guignols de l'info depuis 27 ans, alors que le format de l'émission pourrait bien changer.

Les Guignols sont en sursis. La marionnette de PPDA restera sur Canal+ la saison prochaine, mais on ignore encore sous quel format et à quel rythme, a-t-on appris vendredi après une réunion des actionnaires de Vivendi, propriétaire de la chaîne. Depuis 27 ans, les marionnettes commentent et raillent la vie politique française. Au total, près de 300 personnes sont impliqués dans la fabrication quotidienne de l'émission culte de la chaîne cryptée. Comment toute l'équipe va s'adapter aux potentiels changements qui s'annoncent ? Europe 1 vous propose d'en savoir plus sur ces figurines de latex devenues des objets cultes du PAF.

  • Alain Duverne, papa des marionnettes

A l'origine de ces figurines de latex, un homme : Alain Duverne. Dans un hangar de 3.000 mètres carrés, son équipe a créé chacune des marionnettes du show, pour lesquelles il faut compter environ trois semaines de travail de la sculpture en argile à la marionnette en latex. "Il faut parfois mettre les cheveux un par un" sur certaines parties du visage, explique-t-il dans une interview.

Avant d'être le papa des Guignols, Alain Duverne était à l'origine du Bébête show. Mais le regretté Alain De Greef parvient à le persuader d'abandonner l'émission de TF1 pour filer chez Canal+ et créer l'émission concurrente. Les enfants des années 90 se souviendront également des Minikeums, sur France 3, également conçus par Alain Duverne.

Selon l'Obs, Canal+ vient de racheter sa société et est ainsi devenue propriétaire de tous les moules.

  • 350 personnalités connues et 150 anonymes

Ces marionnettes sont "le trésor des Guignols", expliquait à La Nouvelle Edition Yves Le Rolland, producteur artistique de l'émission. Au total, près de 500 figurines sont nécessaires pour faire un direct presque tous les jours de la semaine.

Guignols

Les boîtes dans lesquelles sont conservées les têtes

Certains hommes politiques sont en plusieurs exemplaires, comme Jacques Chirac ou Nicolas Sarkozy. "Je crois qu'on a à peu près sept Sarko", explique l'une des maquilleuses. Mais pour l'ancien président, il y a une raison particulière à avoir autant d'exemplaires : "C'est une des seules marionnettes où l'on a utilisé la même pour faire toute la famille". La mère comme les fils Sarkozy sont tous faits à partir du même moule.

Tous les jours, des maquilleuses préparent les têtes, les repoudre, parfois les lavent ou les repeignent si le latex a vieilli. Des habilleuses préparent également costumes et accessoires pour chaque sketch.

  • Deux personnes pour chaque marionnette

Chaque soir, en direct, deux marionnettistes s'activent pour animer chaque personnage. Le buste de la marionnette est posé sur les épaules du premier qui courbe la tête, dans une position assez inconfortable, pour agiter les bras. L'autre animateur s'occupe des yeux, de la bouche et des mouvements de la tête de la marionnette.

L'un d'eux explique que selon les marionnettes, l'ensemble tête-buste peut peser très lourd. Quand il s'agit de gros gabarits, comme pour Gérard Depardieu, les figurines peuvent ainsi peser "jusqu'à 5 à 8 kilos". Elles sortiront peut-être moins souvent de leur boîte.