David Pujadas : "Notre plus-value, c’est d’abord les enquêtes"

  • A
  • A
Partagez sur :

INTERVIEW E1 - L’écart de part d’audience entre le 20h de TF1 et celui de France 2 s’est réduit cette année. David Pujadas réagit dans le Grand Direct des Médias sur Europe 1.

Un écart qui se resserre…

Le JT de France 2 présenté par David Pujadas, a gagné de 360.000 téléspectateurs en un an, soit  1,6 % de plus que l’année dernière. De son côté, TF1 a perdu 200.000 de fidèles sur 6,7 millions en un an, soit une baisse d’audience de 0,4 %. Malgré ce léger affaiblissement, le 20h de la Une, présenté par Gilles Bouleau depuis 2012, reste premier en audience avec 1,5 million de téléspectateurs de plus que France 2.

Un public fidèle à la 2. Entre 2001 et 2015, le journal télévisé de France 2 a connu une audience en légère augmentation, en passant de 5,13 à 5,17 millions de téléspectateurs. Pour la même période, celui de TF1 est passé de 9 à 6,6 millions de fidèles. Un écart impressionnant qui n’est pas  dû seulement à son présentateur vedette. Pour David Pujadas, "le présentateur est moins important qu’avant,  c’est un chef d’orchestre". "Si vous n’offrez pas de la plus-value, vous êtes mort", rapporte-t-il. France 2 a notamment attiré l’attention avec sa nouvelle rubrique "L’œil du 20h", apparue à la rentrée 2014, dans laquelle la rédaction vérifie les faits de l’information. "Il faut vérifier l’information. La crédibilité des médias est entamée car les gens ont plus de sens critique", argumente le présentateur.

L'invité média du 16 avril :



Pujadas : "Le présentateur est moins important...par Europe1fr

Un changement gagnant. Si le JT de France 2 récupère de plus en plus de téléspectateurs à 20h, c’est en partie dû au renouvellement de son journal, selon le présentateur. "C’est un nouveau plateau, un nouvel habillage, un nouveau décor et une nouvelle manière de présenter les choses", explique David Pujadas. "Notre plus-value c’est d’abord les enquêtes", analyse le présentateur. L’une des recettes du succès de la chaîne, c’est aussi "le côté pointu de l’information", ajoute-t-il.

Son avenir à France Télévisions ? "Je vis au présent", déclare le présentateur. David Pujadas ne rejette donc pas l’idée d’un éventuel départ de la chaîne, si le directeur des programmes de la 2, Thierry Thuillier, était amené à partir. "Je me poserais alors la question", confie-t-il à Jean-Marc Morandini. Par ailleurs, la prochaine désignation du nouveau président de France Télévisions pourrait faire changer certaines lignes au sein du groupe. Et encore, "vous savez, il y a des changements tous les cinq ans", rappelle David Pujadas.

>> LIRE AUSSI - France Télévisions : Pflimlin candidat à un nouveau mandat

>> LIRE AUSSI - Après le piratage, TV5 Monde reprend l'antenne

>> VOIR AUSSI - France Télévisions, Nicolas Sarkozy s'en mêle

Retrouvez le Grand Direct des Médias du lundi au vendredi sur Europe 1.