Carole Gaessler : "On parle beaucoup plus du divertissement que de l'information"

  • A
  • A
Partagez sur :

A la tête du "19/20 national" sur France 3, programme en concurrence directe avec Quotidien et Touche pas à mon poste, Carole Gaessler se félicite de voir "l'info se porter bien", malgré un manque de communication. 

INTERVIEW

Carole Gaessler est un des visages de l'information sur France 3. A la tête du 19/20 national et de Des racines et des ailes, la journaliste va aussi proposer des modules d'interviews sur la chaîne France info.

"Quand l'info se porte bien, je trouve que c'est plutôt bien". Chaque jour, devant Cyril Hanouna, TF1 ou encore Yann Barthès, c'est le programme le plus regardé en access prime time. Le 19/20 national, présenté par Carole Gaessler, est suivi par près de 3 millions de personnes tous les soirs. "Quand l'info se porte bien, je trouve que c'est plutôt bien", se félicite la journaliste dans Le grand direct des médias. Pourtant, on parle peu de ce programme au moment de faire des bilans sur la concurrence en acces prime time. "D'autres communiquent mieux que moi là-dessus. (...) On parle beaucoup plus du divertissement que de l'information", constate Carole Gaessler. De son côté, elle affirme être satisfaite d'avoir su proposer avec ses équipes "un rendez-vous où les gens savent ce qui vont trouver". "Je parle de l'info régionale et nationale", précise-t-elle.

"Sur les chaînes d'info, on prend toujours les mêmes". Carole Gaessler a également profité de son passage sur l'antenne d'Europe 1 pour évoquer la nouvelle chaîne d'information en continu du service public : France info. Bientôt, elle y proposera des "modules d'interviews".

Quelques semaines après le lancement de la chaîne, la journaliste est convaincue que France info propose une nouvelle offre dans le paysage audiovisuel. "Sur les chaînes d'info, on prend toujours les mêmes", déplore-t-elle. "Parce que c'est confortable d'avoir des gens qui parlent bien, qui sont rôdés au discours, qui savent faire des petites phrases reprises très facilement", explique Carole Gaessler. Selon elle, France info se démarque sur ce plan. "Prendre des risques, c'était aussi ça le pari de la chaîne." D'après les premières mesures d'audiences, France info est tout près de LCI, à 0,3% de parts de marché.