Canular "homophobe" de Cyril Hanouna : aucun "dérapage" ne peut être toléré, affirme la ministre Françoise Nyssen

  • A
  • A
Canular "homophobe" de Cyril Hanouna : aucun "dérapage" ne peut être toléré, affirme la ministre Françoise Nyssen
"Je serai particulièrement vigilante et j'appelle tous les acteurs à être collectivement vigilants", a insisté Françoise Nyssen.@ STEPHANE DE SAKUTIN / AFP
Partagez sur :

La ministre faisait référence à l'affaire liée à l'animateur vedette de C8 Cyril Hanouna, visé par des milliers de plaintes de téléspectateurs.

"Aucun dérapage, qu'il soit sexiste, raciste, antisémite ou homophobe ne doit passer, qu'il s'agisse de la télévision ou d'Internet", a affirmé mercredi à l'AFP la ministre de la Culture Françoise Nyssen.

La réaction de la Dilcrah félicitée. La ministre faisait référence à la "triste affaire" liée à l'animateur vedette de C8 Cyril Hanouna, visé par des milliers de plaintes de téléspectateurs après la diffusion la semaine dernière d'un canular jugé homophobe. "La télévision se doit de refléter la société française dans toute sa diversité, qu'il s'agisse des origines, des sexes et de l'orientation sexuelle notamment", a indiqué Françoise Nyssen. "Les associations, les téléspectateurs mais aussi la Dilcrah (Délégation interministérielle à la lutte contre le racisme, l'antisémitisme et la haine anti-LGBT) ont fortement réagi et à juste titre", s'est-elle félicitée.

Plus de 25.000 plaintes. "Je serai particulièrement vigilante et j'appelle tous les acteurs à être collectivement vigilants pour que les préjugés ne soient pas diffusés sur la TNT", a insisté Françoise Nyssen. "J'ai pris note des excuses de monsieur Hanouna, mais la procédure de sanction est lancée et doit se poursuivre", a-t-elle dit. Le CSA a annoncé mardi l'ouverture d'une procédure de sanction contre C8 après avoir reçu plus de 25.000 plaintes de téléspectateurs au sujet de ce canular jugé homophobe.

Diffusions de pubs suspendues. En parallèle, une cinquantaine d'annonceurs ont suspendu la diffusion de publicité pendant le créneau horaire de l'émission. Dans ce canular diffusé jeudi soir, l'animateur, qui se fait passer pour un bisexuel dans une petite annonce, répond de façon caricaturale et en direct aux hommes qui le contactent, suscitant l'hilarité du public.