"C à vous" : Anne-Sophie Lapix espère recevoir "tous les candidats" à la présidentielle

  • A
  • A
Partagez sur :

Anne-Sophie Lapix et Anne-Elisabeth Lemoine font leur rentrée lundi à 19h sur France dans C à vous. Leur objectif cette saison : le million de téléspectateurs.

Elle sont en avance sur le planning de la concurrence. Anne-Sophie Lapix et Anne-Elissabeth Lemoine reprennent les rênes de l'émission dès ce lundi soir alors que Le Grand Journal de Canal + ne fera sa rentrée que dans une semaine et Quotidien de Yann Barthès ne débutera que le 12 septembre sur TMC. Le duo fait le point au micro d'Europe 1.

Yann Barthès ? "On se doute que ça va être très bien". L'offre en accès prime-time se développe, ce qui n'effraie pas les deux complices de la 5. "Je ne m'inquiète pas particulièrement, lance Anne-Sophie Lapix. Cela ne veut pas dire que je suis certaine que l'on va faire mieux qu'eux mais tous les ans je repars de la même manière en regardant droit devant et pas sur les côtés." La journaliste ne veut pas se mettre de pression supplémentaire. "Tous les ans, c'est compliqué, tous les ans il y a des nouveaux. Effectivement, il y a l'inconnue de Yann Barthès. On se doute que ça va être très bien, dit-elle. Mais d'un autre côté, Le Grand Journal "sera en crypté. Donc, on se dit que ça va être moins agressif."

Casting. Sur la grille, il y aura aussi AcTualiTy de Thomas Thouroude. Autant d'émissions devrait créer une petite bataille pour avoir en plateau les invités du moment. "On a les meilleurs programmateurs de Paris, assure Anne-Sophie Lapix. Ils se battaient déjà pour nous quand les audiences étaient plus basses et arrivaient à faire des miracles, alors aujourd'hui vous n'imaginez pas !", s'amuse-t-elle. Pour la première ce lundi, Laurent Ruquier est invité. Les acteurs Jean-Pierre Bacri et Pierre Niney fouleront aussi le plateau dans la semaine. Tout comme Arnaud Montebourg. Cette année de présidentielle oblige, les acolytes aimeraient recevoir "tous les candidats".

Objectif : le million tous les soirs. Si l'an dernier, C à Vous avait distancé Canal, l'objectif 2016/2017 se corse. Les animatrices visent le million tous les soirs. "Je vous dit ça sachant que demain, quand les audiences vont tomber, vous allez dire qu'on est loin du million. L'an dernier, on avait fait un très mauvais score", rappelle-t-elle. "C'est très rare de faire un million au mois de septembre pour nous. C'est quand on change d'heure, qu'il y a beaucoup plus de monde."

Anne-Elisabeth Lemoine le samedi. Cette saison est la quatrième d'Anne-Sophie Lapix à la tête de l'émission, soit le même nombre d'années qu'Alessandra Sublet. "J'ai l'impression que ce n'est même pas la même émission. Il y a un concept très fort mais on a chacune apporté notre personnalité." Avec succès. L'équipe restera d'ailleurs inchangée cette année autour de la table. Ce qui fait que ça fonctionne ? "Cette agrégation de personnalités. C'est une alchimie que l'on ne peut pas prévoir", glisse Anne-Elisabeth Lemoine, qui animera désormais C'est l'hebdo le samedi à la même heure et sur la même chaîne, "Ce n'est pas exactement le même concept, c'est une petite sœur de C à vous. On va surfer sur son ADN." l'animatrice a préféré cette émission hebdomadaire plutôt que le fauteuil du Grand Journal puisque Canal + lui en avait fait la proposition. "Je n'aurais pas pu être tous les soirs en face d'Anne-Sophie, ça aurait été d'une déloyauté assez incroyable !"