beIN Sport drague les clubs de Ligue 1

  • A
  • A
beIN Sport drague les clubs de Ligue 1
La chaîne beIN Sport a conclu des contrats avec des clubs de Ligue 1 pour s'assurer des exclusivités (photo d'illustration).@ MAXPPP
Partagez sur :

FOOT-BUSINESS - La chaîne qatarie a conclu des contrats avec une dizaine d'équipes pour obtenir un accès privilégié à leurs joueurs. Un moyen de concurrencer Canal+.

C'est un autre aspect de la lutte entre les chaînes payantes pour proposer la couverture des évènements sportifs la plus séduisante. Selon Le Parisien, beIN Sport a conclu des partenariats avec des clubs de Ligue 1 afin d'obtenir un accès privilégié à leurs équipes. L'objectif : prendre une longueur d'avance sur le rival Canal+.

Nasser Al-Khelaïfi, président du PSG (930x620)

© MAXPPP

Le PSG et Saint-Etienne sous contrat. La chaîne qatarie, qui diffuse à chaque journée de Ligue 1 huit matchs en direct et les deux autres en différé, aurait ainsi signé un contrat de 350.000 euros par saison avec l'AS Saint-Etienne. De son côté, le FC Sochaux toucherait 40.000 euros par an, et le FC Lorient 50.000 euros environ. Sans surprise, beIN Sport est également sous contrat avec le PSG, qui a le même président que la chaîne, le Qatari Nasser al-Khelaifi (photo). Au total, une dizaine de clubs de Ligue 1 sont partenaires de beIN Sport, affirme Le Parisien.

Ces contrats permettent à la chaîne d'acheter "un lien privilégié" avec les clubs, auxquels elle demande "des facilités de travail", écrit le quotidien. Un moyen de se démarquer du rival Canal+, également diffuseur de la Ligue 1. "beIN est exigeant et nous réclame de ne pas offrir les mêmes avantages à Canal+", confirme un dirigeant cité anonymement. Ce qui explique sans doute que l'Olympique de Marseille, sous contrat avec la chaîne cryptée, ait refusé les avances de beIN Sport.

Ce que beIN peut y gagner. Mais quels sont les avantages en question obtenu par beIN Sport ? Le Parisien en fournit une illustration en racontant un épisode intervenu cet été. En juillet, Canal+ a demandé aux clubs de Ligue 1 l'autorisation de venir filmer leurs joueurs, afin d'avoir de nouvelles images à diffuser lors de la présentation des feuilles de match à l'antenne. beIN Sport a alors rappelé à ses clubs partenaires qu'elle bénéficiait d'une exclusivité quant à l'accès prioritaire aux joueurs. Canal+ a alors sollicité la Ligue de football professionnel (LFP), qui s'est rangée à l'argument de beIN en opposant une fin de non recevoir à la chaîne cryptée.

Hamouma avec Saint-Etienne (930x620)

© MAXPPP

"Exclusivité" ou "visibilité". Contactée par Europe1.fr, l'AS Saint-Etienne a confirmé l'existence d'un contrat avec beIN Sport . Quant au montant de 350.000 euros annuels, le club se contente d'indiquer que la somme perçue se situe "dans ces eaux-là". Mais sur le fond, "ce partenariat porte plus sur l'utilisation de l'image du club et la visibilité de la chaîne que sur l'accès accordé aux médias, qui est quasiment le même pour tout le monde", précise l'ASSE. Le club nie notamment que ce contrat régisse l'accès aux joueurs ou au staff technique pour des interviews.

Egalement sollicité, le FC Sochaux n'a pas souhaité faire de commentaire. Quant à beIN Sport, la chaîne n'avait pas encore retourné notre appel mercredi après-midi.

sur le même sujet

• Pourquoi le sport déserte les chaînes gratuites
• beIN Sport poursuit ses emplettes
• Roland-Garros : les droits télé au point mort