Alessandra Sublet : "Je suis confiante parce que j'ai envie"

  • A
  • A
Partagez sur :

L'animatrice opère son grand retour sur Europe 1, dès 16 heures, lundi, et elle a hâte. L'émission La Cour des grands traitera l'actualité, mais de façon décalée.

Elle revient sur Europe 1 pour faire ses premiers pas dans La cour des grands, sa nouvelle émission diffusée de 16h à 18h sur notre antenne. Alessandra Sublet animera aussi l'émission Action ou vérité le vendredi en deuxième partie de soirée sur TF1 à partir du 9 septembre. Elle était au micro d'Europe 1 dès lundi matin pour présenter sa rentrée.

"Spontanéité". Pas stressée, Alessandra Sublet se dit même "super heureuse. Europe 1 et moi, c'est une très belle histoire parce que j'adore cette station. J'aime les gens qui la font et je savais qu'à un moment ou un autre, je reviendrai. Je savais que l'alchimie pourrait prendre. Je suis extrêmement fière qu'on m'ait fait cette proposition. La radio me tient énormément à cœur", ajoute l'animatrice, qui a commencé sa carrière sur les ondes. "Il y a quelque chose qui existe en radio qu'il n'y a pas en télé, c'est la spontanéité", glisse l'animatrice.

"Actu un peu décalée". La Cour des grands "va parler d'actualité légère avec des chroniqueurs qui ont une culture et un sens de la bonne humeur. On ne peut pas faire de concept révolutionnaire sur cette tranche là. Il faut informer les gens, qui le sont déjà beaucoup avec leur timeline sur Facebook, sur Twitter, les journaux, et en même temps essayer d'aller chercher l'actu un peu décalée avec des gens qui le sont aussi." Le tout en s'amusant.

La troupe. Elle accueille notamment Jean-Louis Debré dans sa bande de chroniqueurs, "un très bon orateur qui peut être un vrai personnage de radio", après avoir été ministre, président de l'Assemblée nationale puis du Conseil constitutionnel. Un atout dans une année de présidentielle. Jérémy Michalak, Julia Vignali, Jérôme Béglé - des fidèles - seront aussi autour de la table. Le "routard" Antoine de Maximy rejoint aussi les rangs, tout comme Yves Bigot, Guy Carlier et Alain Ichou. Enfin, il y a le "petit nouveau", Mathieu Schalk, imitateur passé par Les Guignols de l'info

"Je suis confiante". Chaque après-midi, ils seront quatre à se partager le micro en direct, vendredi excepté. L'émission devra faire ses preuves face à la concurrence, et notamment Les grosses têtes mais aussi Charline Vanhoenacker. Mais la position d'outsider face à des émissions bien installées ne fait pas peur à Alessandra Sublet, voire lui rappelle d'heureux souvenirs.

"Quand j'ai commencé C à vous avec 65.000 téléspectateurs et qu'il y avait le mastodonte Michel Denisot avec Le Grand journal en face, ce n'était pas gagné", souffle l'animatrice pour qui l'émission de France 5 a pourtant été un succès. "J'aime bien avoir des challenges comme ça, c'est assez flatteur. On va remonter cette tranche tout doucement, ça va prendre un petit peu de temps mais je suis confiante parce que j'ai envie."