40 ans de TF1 : ces 5 moments emblématiques

  • A
  • A
40 ans de TF1 : ces 5 moments emblématiques
@ TF1
Partagez sur :

JOYEUX ANNIVERSAIRE - Vendredi soir, la Une fêtera son quarantième anniversaire avec une grande soirée d'archives. Europe 1 a sélectionné cinq images marquantes de ces quatre décennies.

Il n'y a pas qu'Europe 1 qui souffle ses bougies cette semaine ! Vendredi en prime-time, TF1 se rappellera de sa naissance, le 6 janvier 1975. D'abord chaîne privée, la Une est vendue au groupe Bouygues en 1987. TF1 devient alors la première chaîne d'Europe, avec l'information, le foot, la jeunesse et les stars en symboles de sa puissance. 

À 20h50, Christophe Dechavanne et Gilles Bouleau reviendront sur 40 ans d'images : Sacrée Soirée, Avis de recherche, le Club Dorothée, 7 sur 7, la Star Academy, L'île aux enfants… Avant ce rendez-vous, Europe 1 vous propose de revoir cinq images emblématiques de l'histoire de TF1.

La France a peur. 19 février 1976, 20 heures : Roger Gicquel, présentateur du journal, démarre son édition avec une phrase qui restera célèbre, "La France a peur". La peur, explique Gicquel, ressentie par des millions de familles Françaises après la mort du petit Philippe Bertrand, 8 ans. 



Le journal de TF1, information proche de son public ou traitement sensationnaliste de l'actualité ? Près de 40 ans après leur diffusion, ces quelques secondes servent régulièrement d'arguments aux défenseurs des deux thèses. 

"Je vais prendre le kaléidoscope". Samedi 6 mai 1978, Denise Fabre est en direct avec Garcimore et Pierre Douglas. Entre les séries, les auditeurs peuvent jouer avec les animateurs. Leur épreuve préférée : le kaléidoscope, avec une image déformée à reconnaître. 

Bokassa, deux iris dans une même orbite, un vase de nuit pour jeunes ménages : les propositions farfelues des téléspectateurs génèrent dix minutes de fou rire chez la speakerine. Une séquence qui fera les beaux jours des bêtisiers pour 40 ans et plus encore. 





Europe 1 est en mesure de vous révéler aujourd'hui ce qui se cachait derrière ce fameux kaléidoscope : il s'agissait d'un détail de la coupole du Panthéon ! 

Non, Adjani n'a pas le SIDA. 18 janvier 1987. Dans quelques mois, TF1 sera privatisée. La chaîne se veut l'amie des stars, fédératrices d'un large public. Aucun mal, donc, à recevoir en direct Isabelle Adjani : l'actrice souhaite démentir une vilaine rumeur qui la donne morte du SIDA, TF1 lui offre la moitié de son 20 heures. 

Main sur la joue, visiblement agacée, la comédienne fait intervenir un médecin. "Son bilan de santé est convenable, tout ce que j'ai pu lire comme rumeur est faux, ce sont des inventions". Après 12 minutes de justifications, la comédienne se lève et quitte le plateau, non sans un bisou sur la joue de Bruno Masure



75,6% de part d'audience. Quel épisode de Julie Lescaut a pu attirer autant de téléspectateurs ? Quel numéro de 7 à 8 a su fédérer autant de Français ? Réponse : aucun. Ce score d'audience faramineux, avec 20,6 millions de Français rivés sur sa chaîne, TF1 le doit à la finale de la Coupe du Monde 1998. France-Brésil, le 12 juillet 1998, avec les buts de Zidane, Emmanuel Petit et la victoire des Bleus, un événement qui a écrit une nouvelle page dans l'histoire du foot à la télé. L'Histoire n'a pas retenu que le match était aussi diffusé sur Canal+.



PPDA s'en va. Quels visages auront marqué l'essentiel de l'existence de TF1 ? Jean-Pierre Foucault, Evelyne Dheliat, Dorothée, Nikos Aliagas, Claire Chazal et bien sûr Patrick Poivre d'Arvor. À la rentrée 1987, il est le nouveau visage de l'info de la Une, tournant la page de la décennie Mourousi. 





                             

Vingt ans plus tard, il est remercié par Nonce Paolini, nouvel homme fort de la Une. Ses adieux, bâclés, offrent le visage d'une chaîne qui a perdu sa place de leader incontesté dans un PAF explosé par l'arrivée de la TNT. Le virage des années 2010 verra TF1 tenter de s'offrir une nouvelle image : moins d'arrogance et plus de "feel good TV". C'est le message de la soirée anniversaire de vendredi, intitulée "TF1, 40 ans d'émotions partagées".