Deux établissements scolaires ont décidé de faire appel à un  monsieur "gestion du stress".