Pas de dissolution de groupe... parce qu'ils sont de gauche

  • A
  • A
Le vrai-faux de l'info est une chronique de l'émission Europe matin
Partagez sur :

Le vice-président du FN Louis Aliot pense que les groupes qui ont affronté les forces de l’ordre sur le site de Sivens ne seront pas dissous pour la simple raison qu’ils sont d’extrême gauche. Faux, selon Jean-Philippe Balasse, car la dissolution de groupe résulte d’une procédure très encadrée qui dépasse la couleur politique.