Plusieurs ministres s'inquiètent du mauvais impact sur l'opinion de l'avalanche de mauvaises nouvelles économiques.