Au gouvernement, on a moins de femmes mais on les vire plus

SAISON 2012 - 2013
  • A
  • A
Partagez sur :

Jean-Vincent Placé affirme que les femmes sont toujours des fusibles faciles au sein du gouvernement français.

Et vous revenez avec votre détecteur de mensonges sur le limogeage de la Ministre Delphine Batho...

Oui parce que je lis depuis deux jours que cette décision de François Hollande est un tout petit peu machiste ! Alors bien sûr, ce n’est pas le Président actuel qui est visé mais la culture politique française en général... Pour faire simple: les femmes, on les tolère au sommet du pouvoir et c’est d’abord elles qu’on jette ! Écoutez le sénateur écologiste Jean-Vincent Placé...

Alors Jean-Vincent Placé le dit clairement... Quand il s’agit de changer un ministre, on “jette” plus facilement les femmes que les hommes... Vrai ou faux ?

C’est faux ! Sur les 40 dernières années, c’est faux ! Pour vous le prouver, Kim Biegatch qui travaille avec moi, a épluché l’histoire des gouvernements depuis 1974... Et nous avons recensé deux types d’événements pour savoir si les femmes ministres étaient oui ou non plus fragiles quand ça tangue au gouvernement...

D’abord les “limogeages”, comme pour Delphine Batho... Limogeage, c’est-à-dire qu’on vire un ministre soit parce qu’il a dit quelque chose de pas bien (Batho) soit parce qu’il sert de fusible quand le gouvernement est mal (Charles Hernu pendant l’affaire Greenpeace)... Depuis 40 ans, nous avons recensé 14 limogeages... Et sur les 14 limogeages, 12 hommes ont été virés contre 2 femmes... Écrasante majorité d’hommes limogés, à peu près dans la proportion d’hommes (80%) qui peuplent les gouvernements depuis 40 ans...

Mais il y a aussi les remaniements ministériels, où ce sont souvent les femmes qui “valsent” en premier...

Et c’est le deuxième point que nous avons étudié toute la journée d’hier... D’un gouvernement à l’autre, est-ce qu’on vire d’abord les femmes ? Eh bien là non plus, non... Sauf en 1995, le 7 novembre 1995, quand le gouvernement Juppé est passé de 12 femmes à 4 femmes seulement... C’est une grosse exception qui confirme la règle selon laquelle d’un gouvernement à l’autre, la proportion de femmes ne varie pas sensiblement...

Alors soyons clairs: quand je dis ça, je ne dis surtout pas que tout va bien... Quand je dis que trouve “normal” que 80% des ministres limogés soient des hommes, c’est pour rappeler que 80% des ministres ont été des hommes depuis 40 ans... Et ça c’est un vrai scandale... Un scandale qui s’éteint peu à peu... Les gouvernements se rapprochent du 50/50 hommes/femmes depuis Sarkozy et Hollande... Alors plutôt que de perdre de la salive à voir du machisme dans l’éviction de Delphine Batho, nos politiques devraient surtout s’engager à faire la parité partout, tout le temps...

Les émissions précédentes