Une tradition bien gênante

  • A
  • A
L'édito politique est une chronique de l'émission Europe matin
Partagez sur :

Après avoir réinstauré la tradition du discours présidentiel pour le 14 juillet, François Hollande ne veut pas récidiver, faute de bonnes nouvelles à apporter.

François Hollande donnera-t-il une interview le 14 juillet ? Nicolas Sarkozy avait interrompu la tradition, l’actuel Président l’avait rétablie l’an dernier, mais il hésite cette année à renouveler l’exercice….

Je vais même plus loin, François Hollande ne veut pas d’interview du 14 juillet. C’est ce qui ressort des réunions à l'Élysée avec ses conseillers... D’abord il n’a rien à annoncer, rien à dire aux Français, surtout si c’est pour commenter une crise qui s’éternise au moment où ils partent en vacances. D’autant que le casse-tête du lieu pour organiser l’entretien créerait à lui-seul l’évènement, l’attente… Après le musée de la marine l’an dernier, il faudrait inventer un nouveau décor, un nouveau cadre puisque « lui président il ne convoquerait pas la presse à l'Élysée »… Le Louvre ? le Musée d’Orsay ? Un bateau Mouche ? Et pourquoi pas un quai du métro parisien ?  Bref  ce 14 juillet donne la migraine au président.. Parce que le président  est comme nous, il a de la mémoire.... l’an dernier  auréolé de sa victoire sur "Nicolas Sarkozy la rupture", "le transgressif" il nous expliquait que «La fête du 14 Juillet est un moment important (…). Que le président, le 14 Juillet, doit délivrer un message à la nation, un discours sur le sens à donner à la direction du pays.». Il fallait alors renouer avec « une belle tradition »… un an plus tard cette belle tradition il s’en passerait bien….

 

Alors interview ou pas interview…. Comment le président peut-il inventer un nouveau 14 juillet ?

C’est très compliqué. L’information certaine c’est qu'après le défilé sur les Champs Élysées,  l’après-midi, le président ira à Boulogne-Sur-Mer pour participer à la fête de la mer…il l’a promis au maire de Boulogne, le ministre des Transports Frédéric Cuvillier... un de ses plus anciens fidèles. Entre les deux, et bien l'Élysée essaye d’organiser une sorte d’entretien au pied de la tribune d’honneur des Champs… Une sorte d’interview en situation, calée à l’avance avec TF1 et France 2…. Mais sans table, sans décor…Sans solennité… Un peu à l’image de la communication exploratoire de François Hollande depuis un an : un président qui parle tout le temps, entre deux portes, en inaugurant un hôpital le matin dans le Morbihan et en visitant la mairie de la Rochelle incendiée l’après-midi…. Une communication courant d'air pour un président incompris et incompréhensible qui se refuse toujours à parler aux Français les yeux dans les yeux...

Ce que vous nous dites c'est que François Hollande n'arrive toujours pas à sortir d'une communication hasardeuse, aléatoire...

Ça fait un an qu'il rate la cible… La conférence de presse tous les 6 mois à 4 heure de l’après-midi pour les chaines d’infos,  il y excelle, François Hollande s’il n’avait pas été président aurait été journaliste, mais à cette heure là les Français ne le voient pas, puisqu'ils sont au  travail … L’émission Ikéa avec la Boite outil sur France 2 ou sur M6 chez Capital, ce n’est pas l’horaire qui est en cause mais la forme, les Français n’identifient pas la parole présidentielle….. Ce que les Français attendent c’est un Président, à 20 heures, dans le cadre de l'Élysée, qui s’adresse à eux, et pas aux journalistes et qui leur explique où ils va les emmener et comment.  Une bonne fenêtre de tir pourrait être d’attendre septembre pour s’adresser aux Français, depuis l’Élysée pour défendre sa réforme des retraites, son budget bref sa politique pour la France