Bataille d'influence au PS

  • A
  • A
L'édito politique est une chronique de l'émission La matinale d'Europe 1
Partagez sur :

La direction du Parti socialiste va donner des preuves d'amour à la gauche d'en bas qui refusait le pacte de stabilité.

A un an des Européenne, Le PS se réuni ce week-end pour valider un texte qui fixe la ligne du parti…le sujet comme a chaque fois divise la gauche, contestation du vote, menace de boycott des amis de Benoit Hamon…c’est le retour de la fracture de 2005 au moment du référendum ?

Non. 2005 c’était la guerre de tranchée là c’est tout juste une bataille d’influence. En 2013 : tout a changé. La gauche est aux responsabilités. Et le PS sous surveillance.  Les plus remontés du parti tentent de décrocher les preuves d’une réorientation de l’Europe vers la croissance dans un texte pro-européen lu, revu, corrigé par l’Elysée. En 2013, le premier ministre décroche son téléphone pour indiquer aux chefs de file de la gauche du Ps qu’ils sont priés de s’abstenir de déposer un texte alternatif à la politique menée par le président. En 2013… Les socialistes ont découvert finalement qu’évoquer l’intransigeance égoïste d’Angela Merkel même dans un brouillon du texte qui sera adopté dimanche pouvait gêner le président et froisser quelques susceptibilités

Oui mais quand même certains socialistes menacent de Boycotter la réunion de dimanche...

Oui et ils contestent même le mode de calcul du vote des militants.. Petite montée en pression avant des discussions qui auront lieu aujourd’hui…la direction du PS va donner des preuves d’amour à ceux qui demandaient la suppression pur et simple du pacte de stabilité… ca se terminera sans doute en musclant le discours … par exemple sur le projet de libre échange, entre les Etats unis et l’union Européenne.  le gouvernement est pour mais cet accord commercial de grande ampleur électrise la gauche. Au fond vous avez une partie du Ps, dont Claude Bartolone Et Arnaud Montebourg, benoit Hamon qui demandent à François Hollande de trouver un moyen de parler à gauche d’en bas, celle qui se moque des injonctions de Bruxelles, et qui a déjà montré dans l’Oise qu’elle connaissait le chemin du FN.

Derrière ce débat il y a le début de la campagne des Européenne dans un an…

Oui et Les dernières enquêtes montrent que le FN pourrait faire jeu égal avec l’UMP et le PS... Il faut donc trouver un moyen pour la gauche de s’adresser à ces Français qui s’étranglent quand le président leur dit que la crise de l’Euro est derrière nous… la direction du Ps le sait, elle tentera dimanche de manier un discours ferme sur l’Europe à la sauce rigueur, contre les droites européennes mais sans gêner F Hollande. Socialiste mais pas jusqu’au boutiste…Le  PS va devoir trouver un compromis c’est le prix à payer de l’exercice du pouvoir.