Superman à l’hôpital

  • A
  • A
Deux minutes net est une chronique de l'émission Europe 1 matin - Bruce Toussaint
Partagez sur :

Le directeur d’un grand hôpital anglais s’est déguisé en Superman dans une vidéo diffusée sur le net. Un buzz qui passe très moyennement auprès de son personnel…

 Rue89 raconte l’histoire de Phil Morey qui dirige  l’hôpital de l’East Yorkshire, en Grande-Bretagne, un hôpital de 8000 employés. Phil Morey s’est déguisé en Superman pour  encourager son personnel à garder la forme au boulot, à la demande de l’équipe de physiothérapie de l’hôpital, dans le cadre de la Journée du travail.

 Il interprète donc le rôle de Superman pendant trois minutes…

Comme il est chauve et rondouillard, il a beau avoir le costume de Clark Kent, on est très loin de tous les acteurs qui ont endossé le rôle. Mais il essaie... 

 Il ne vole pas au dessus des toits de l’hôpital ?

Pas exactement. On le voit tourner sur sa chaise, répondre au téléphone, jouer l' homme d’acier en référence à Man of Steal qui sort ces jours-ci et danser ou plutôt se dandiner dans les couloirs avec quelques uns de ses collaborateurs.  

 Une partie du personnel de l’hôpital est furieux...

 Par la grâce du Web, la vidéo a vu sa diffusion dépasser largement l'hôpital et l'Angleterre. Certains se désolent donc dans les médias. Comme cet employé interviewé par le Daily Mail qui juge la vidéo «douloureusement gênante, embarrassante et dégradante». Un autre pointe le sous effectif et les conditions de travail difficiles pour expliquer que son patron a vraiment mieux à faire. Certains évoquent même ses 200 000 euros de salaire annuel. Des reproches qui ne plaisent pas du tout à notre Superman. Qui pour sa défense déclare que la vidéo ne lui a pris qu'une quinzaine de minute et n'a pas coûté un sous à l'hôpital. Surtout, il attaque ses employés qui le critiquent dans les commentaires des sites qui proposent sa vidéo. Croyez-moi, le vrai Superman, que je connais personnellement, ne ferait jamais fait ça !

Les chroniques des jours précédents
Voir toutes les chroniques