Nicolas Sarkozy, la politique dans la peau

  • A
  • A
Caroline Roux est une chronique de l'émission La matinale d'Europe 1
Partagez sur :

Nicolas Sarkozy a pris sa décision. En refusant une proposition émanant du privé, il renonce au monde des affaires.

Et bien voilà que Bernadette Chirac a remis ca... Après EUrope 1, c'est dans Nice Matin qu'elle a redit que NS sera candidat en 2017... Bonjour Caroline Roux... ce que vous pouvez nous affirmer ce matin, c'est que NS a pris sa décision !  

Nicolas Sarkozy s’est désormais mis au clair...il fait le choix de la politique, il a définitivement tourné le dos à une carrière dans le privé...il parle de cette proposition qu’il refusé...un  projet ambitieux au niveau international sans plus de détails...à ses visiteurs qui veulent en savoir plus, il se contente de lancer sur de lui...« vous vous doutez que ca avait un peu d’envergure »

La réalité c’est que NS assume : il a renoncé, au business, à la vie de chef d’entreprise...à ce qui aurait pu être un obstacle à un retour en politique. Au delà des petites phrases...c’est le premier élément tangible concret qui signifie qu’il y pense...sans se raser.  Et C’est à l’inverse de ce qu’il a toujours confié avant d’être président, et pendant la campagne...quand il racontait à qui voulait l’entendre que si il perdait l’élection il  passerait à autre chose, qu’il était encore jeune qu’il pourrait changer de vie. Il ne changera pas de vie... et les invités de la rue de Miromesnil ont droit à la genèse d’une décision qu’il a prise avec son épouse...car comme il le dit lui même « ce n’est pas rien, ca engage toute ma famille »...et on comprend qu’il n’a pas eu à pousser beaucoup sa femme pour qu’elle accepte de repartir au combat. comme il le dit lui même « c’est une italienne elle a du tempérament «.

Thomas : Le problème c’est qu’on se dit qu’il ne va pas pouvoir tenir le calendrier qu’il s’était fixé...Il a toujours cette petite habitude, ce petit défaut diront certains,  d'en faire trop...

Remarquez thomas on dit qu’il en fait trop depuis toujours...il n’y aura pas d’accélération du calendrier pas de retour formel avant les régionales de 2015 mais sans doute le début d’une autre phase...l’ancien président sait qu’il est arrivé au bout d’une séquence ou il fallait écrire l’histoire du « regret «  avec les militants, avec le peuple de droite...il va devoir passer à un autre récit...il ne peut pas se contenter de carte postale qui racontent toujours la même histoire...désormais il cible son seul adversaire : François Hollande celui qu’il appelle en coulisse « Big menteur «. Le mensonge c’est son angle d’attaque il avait déjà actionné ce levier de manière moins directe en Charentes vous vous souvenez... » nous pourrons dire que nous n’avons jamais menti »...

 

Thomas : Ce qui amusant, c'est que le duel à distance a déhà commencé... Car  François Hollande lui rend bien ses attaques...dès qu’il peut écorner NS,le chef de l'état ne s'en prive pas ! 

Oui et vous verrez qu’aux Etats Unis...François Hollande va prendre un malin plaisir à démontrer qu’il est mieux reçu que son prédécesseur...que Sarkozy l’américain comme on disait à l’époque... car il faut bien comprendre que l’un et l’autre ont une seule obsession désormais : le match retour...

 

Le match retour... Hollande Sarko... Reste à savoir si c'ets bien aussi l'obsession des français... Mais là c'est une autre histoire ! l'info politique de Caroline Roux, tous les matins à 7h25 sur Europe 1 !