Le réveil après la morphine

  • A
  • A
Caroline Roux est une chronique de l'émission La matinale d'Europe 1
Partagez sur :

Ce n'est pas le "traitement de cheval" de la grande réforme fiscale qui va guérir la côte de popularité du gouvernement mais une infusion lente.

Thomas : Ils y ont cru (un peu); ils en sont revenus ! Pendant quelques semaines, le projet de réforme fiscale, porté par JMA a enthousiasmé la gauche... Bonjour Caroline Roux... Je parle au passé... Car les vents sont visiblement en train de tourner... ET les socialistes ont bien compris la  qu’après son épopée solitaire, le PM a été rattrapé par la patrouille et recadré par le président... Bref, c'est un peu circulez, y a (déjà) plus rien à voir... 

Ecoutez cette formule d’un ténor socialiste « on leur a donné une pilule de morphine mais la les socialistes sont entrain de se réveiller ». La promesse du grand soir fiscal a calmé la colère des socialistes en période de tension mais petit à petit il réalisent qu’il va falloir remiser leur big-bang fiscal. A Bercy c’est la même tonalité...»ce n’est pas un traitement de cheval c’est un sachet de thé qui va infuser lentement « dit un proche de Pierre Moscovici. Alors tout naturellement certains s’agitent pour éviter de voir le dossier leur passer sous le nez...la gauche  populaire, « les enragés de l’impôt «  comme les appelle François Hollande, ont décidé de se rappeler au bon souvenir du gouvernement en faisant part hier dans un communiqué de leur proposition ambitieuse sur le dossier...la réalité c’est que le cadrage de F Hollande n’a échappé à personne...il a desserré le calendrier, il a fixé des lignes rouges et sanctuarisé les réformes qui ont été menées sur le CICE ou le crédit impôt recherche....et c’est qu’un début

Thomas pourquoi un début ?  la suite c’est quoi : reprendre le dossier pour meiux l’enterrer... c’est ca, Caroline ?

Ca ne doit pas se voir. Assumer qu’on enterre la réforme fiscale ce serait accréditer l’idée que le PR recule sur l’une de ses promesses présidentielle. Le président comme le dit un fidèle  doit reprendre la maitrise d’un dossier qui crispe les français et les entreprises... Alors ses amis s’activent déjà pour trouver  une piste d’atterrissage honorable. Sur la forme, mercredi un comité de pilotage sera mis en place à l’assemblée. L’objectif sera surtout de tenir les débats des députés... Comme le dit un socialiste « la fiscalité c’est pas un exercice de démocratie participative » . Ensuite ce sera le rendez vous du 14 janvier : : comme le confie un proche de F Hollande, c’est à ce moment là que le président va poser ses dernières conditions et donc assécher le champs de la réforme : rien ne doit freiner la croissance et gêner l’entreprise et deuxième axe le point de chute de cette remise à plat doit être la baisse des impôts

 

Thomas : le coup de Jean marc Ayrault a fait pshhittt comme aurait dit Chirac ?

Oui c’est ca l’habileté ne suffit pas. Il a réussi a bluffer ses ministres, a s’imposer au président, a rassembler les socialistes...un beau coup, une belle opération. Elle aura duré un mois,  le temps que François Hollande enterre en douceur les grandes ambitions de réforme de son PM.