"Juppé le sage" devient "Juppé le rival"

  • A
  • A
Caroline Roux est une chronique de l'émission Europe matin
Partagez sur :

Alain Juppé est de nouveau plébiscité dans un sondage chez les sympathisants. Un succès qui dérange et inquiète dans son propre camp.

Alain Juppé une nouvelle fois plébiscité dans un sondage. Selon BVA, il arrive à égalité avec Nicolas Sarkozy chez les sympathisants de droite (70% souhaitent qu'il ait davantage d'influence à l'avenir...) Bien loin devant François Fillon à 54%. Bonjour Caroline Roux, dimanche ce même Juppé  a proposé d’avancer la date des primaires à droite à début 2016...Et ce matin, vous pouvez affirmer, caroline, que l'offensive  tranquille d’Alain Juppé est prise très au sérieux dans son propre camp...

Savez vous comment Alain Juppé a réagi quand il a appris ce sondage ?…il déjeunait hier à Bordeaux avec quelques journaliste et il est tout simplement parti dans un éclat de rire en disant…« c’est maintenant que les problèmes commencent ! « il ne s’est pas trompé…  J’ai fait le tour des écuries présidentielle de l’UMP hier et je peux vous dire que l’autorité morale au-dessus de la mêlée ça ne marche plus. Un fidèle de Nicolas Sarkozy sort la machine a baffe : "il n’y a pas de désir de juppé et surtout qu’il arrête de faire la leçon à tout le monde !  dire que l’UMP ne travaille pas alors qu’on ne le voit jamais aux conventions du parti ". Idem à l’UMP : la critique de l’ancien premier ministre contre la droite décomplexée ne passe pas...alors dans la conversation Juppé le sage, devient un ambitieux qui piaffe comme les autres. 

Du coté de l’équipe Fillon on reconnaît que les deux hommes ne se voient plus et que le maire de Bordeaux est désormais « un rival »  / catégorie ancien Premier Ministre.

D’autant qu’il a donc  proposé d’avancer les primaires ( il faudrait, a-t-il-dit, faire ça début  2016 plutôt qu'à l'automne... Ça le trahit un peu ça, Caroline, non ? C'est la preuve qu'il suit ça de très près, Juppé...  

il avait bien préparé sa sortie...il y a quelques jours l’un de ses plus proches conseillers avait testé l’idée d’avancer le calendrier des primaires auprès de ténors de l’UMP... l’argument a trouvé suffisamment d’échos pour qu’il se lance...il faut dire qu’Alain Juppé prend le temps de consulter…il soigne en particulier les quadras, dès qu’il peut,  il dit tout le bien qu’il pensent d’eux, il a reçu longuement jeudi Bruno Lemaire à Bordeaux...ils leur propose une aile protectrice, entre eux pas de rivalités possible...

Il avance donc lentement mais surement..il se fait des ennemis....mais pour est ce que ce n'est pas le cadet des soucis des français ?...   

Comme vous dites...dans un climat politique tellement tendu...où on finit par se demander comment le vent va tourner...Alain Juppé grimpe quand il rassure…si il avance trop sur le registre de l’ambition...il sera violemment sanctionné dans les sondages...comme les autres.