Circulation alternée : les Verts à la manœuvre

  • A
  • A
Caroline Roux est une chronique de l'émission Europe matin
Partagez sur :

Opter pour la circulation alternée, à une semaine des municipales, voilà le genre de décision qui ne se prend pas à la légère.

Thomas : Opter pour la circulation alternée, à une semaine des municipales, voilà le genre de décision qui ne se prend pas à la légère... Bonjour Caroline Roux... Vous avez cherché à comprendre ce qui a vraiment motivé le gouvernement dans cette affaire... Et visiblement, en coulisses, les verts étaient à la manœuvre... 

Vous connaissez Christophe Najdovski…c’est le candidat vert à Paris et c’est lui qui a commencé dès lundi dernier à réclamer la circulation alternée ...une demande relayée par le parti au niveau national...à ce moment là comme l’explique un proche de Cécile Duflot : « Philippe Martin et Anne Hidalgo sont sur la ligne : risque zéro, surtout ne rien faire à une semaine du vote ». Jeudi matin la ministre du logement en personne défend l’idée directement auprès du président et du PM...ce n’est pas du tout l’ordre du jour de leur réunion mais elle fait passer le message...Samedi alors qu’elle n’est pas officiellement en charge du dossier Cécile Duflot s’entretien par téléphone  avec JM Ayrault et les ministres concernés...Finalement la décision est prise  lors d’une réunion à Matignon…: il n’y a plus le choix les projections météo annoncent un pic pour la fin de la semaine si rien n’est fait...(à la veille du vote pour les municipales)  et tous les parisiens ont pu voir l’épais nuage sur la capitale...C’est aussi à ce moment la que la ministre de la santé a pesé...elle avait envoyé le matin même une note au Président et au premier ministre pour les alerter officiellement sur les risques de santé publique.

Thomas : Donc les verts et la ministre de la santé ont poussé... Mais qui a freiné ?? Qui n'en voulait pas de cette circulation alternée ?

Comme le dit un ministre qui a du gérer ce dossier de bout en bout... « Anne Hidalgo n’a pas franchement été moteur dans cette affaire ». Un cador du gouvernement explique qu’il y a de très bon relais entre  la Mairie de Paris et l’Elysée...et que la situation électorale dans la capitale a été prise en compte très largement...Une ministre s’agace... »qu’elle ne s’inquiète pas ceux qui vont galérer ne sont pas ceux qui votent à Paris »...le risque est donc calculé...d’autant que NKM ne s’est emparée pour l’instant que très mollement du sujet.

 

Thomas : Cela dit avant de mesurer les conséquences électorales il faut voir si la circulation alternée fonctionne pour faire baisser la pollution...et comment ca va se passer...

C’est d’ailleurs une inquiétude dans les cabinets ministériels…Les seuls qui espèrent en tirer partie ce sont les verts...ils récupèrent une thématique écolo dans la dernière ligne droite...une chance peut-être de faire oublier les reniements et les crises à répétitions au gouvernement.