Bayrou et Borloo : Le mariage n'est pas encore signé

  • A
  • A
Caroline Roux est une chronique de l'émission La matinale d'Europe 1
Partagez sur :

Chacun a sa version du mariage mais ce n'est pas la même. François Bayrou et Jean-Louis Borloo n'ont pas la même conception de l'opposition.

C’était annoncé comme le mariage de l’année, François Bayrou et Jean Louis Borloo devait sceller leur union pour reconstruire le centre.. Bonjour Caroline Roux...ça devait se passer hier mais  en fait, toujours rien...  et Caroline, vous nous dites même ce matin qu'en réalité,  le contrat de mariage n’est pas  encore signé, loin de là même....

Aujourd’hui la belle photo dont on avait parlé ici même… n’aura peut-être pas lieu …Ces derniers jour François Bayrou a mis un amical coup de pression. Il a annoncé l’alliance dans la semaine, il avait même calé son plan média.. avec un 20H pour les 2 B comme on les appelle...ce qui a mis le patron de l’UDI dans une colère noire hors de question dit-il qu’on aille faire les 2 vieux du bébête show à la télé.

Le problème c’est qu’aujourd’hui. Chacun a son contrat de mariage... mais ce n’est pas le même.

Chacun a son explication du blocage mais...ça n’est pas la même.

Jean Louis Borloo tient absolument a coucher sur le papier l’engagement que cet attelage s’inscrira dans l’opposition. « Opposition » …François Bayrou l’a dit dans les médias mais refuse de l’inscrire noir sur blanc dans la charte qui scelle l’union.

Vu par les amis de Bayrou cela donne "l’ami jean Louis refuse de faire de la place dans l’encadrement aux nouveaux alliés du Modem"...Mais la version est optimiste, ça va se faire…

 

On voit bien que ça sent le roussit...est ce que ça peut capoter ?

Rien n’est impossible avec les centristes…Je vous livre cette phrase signée Jean-Louis Borloo, « c’est comme en parachute, une seconde avant d’avoir sauté on a pas sauté ». En clair, toutes les issues sont encore possible...même le retour chacun chez soi. Ce serait un suicide collectif dit l’un des hommes qui jouent les casques bleus depuis une semaine. Du côté de l’UMP, la contre-attaque est prête : si l’accord se fait, Jean-François Copé et Brice Hortefeux prévoient de lancer un appel aux centristes, et à tous ceux  qui ne pardonnent pas à François Bayrou d’avoir fait battre Nicolas Sarkozy…

Ça paraissait si simple, au départ...on se dit vu ce que vous nous racontez que même si ils arrivent à s’entendre pour signer un texte, ils ne sont pas au bout de leur peine...

On a déjà le tournis en assistant aux premiers pas de cette danse des centres...en coulisse les mots sont rudes, on devine déjà à la bataille des égos entre Bayrou et Borloo, on devine déjà là rancœur de ceux qui ne pardonneront jamais au Modem d’avoir osé un pas de 2 avec la gauche...dans ces conditions Il est encore temps de renoncer à la noce... !