À gauche, on soigne ses valeurs

  • A
  • A
Caroline Roux est une chronique de l'émission La matinale d'Europe 1
Partagez sur :

Manuel Valls a lancé un appel à la mobilisation de toute la gauche, un appel au sursaut, pour contrer ce qu’il appelle "les forces sombres".

Thomas :  Manuel Valls a donc lancé un appel à la mobilisation de toute la gauche, un appel au sursaut  pour contrer ce qu’il appelle les forces sombres, ou encore l’émergence de tea party à la Française... Bonjour Caroline Roux... D'après ce que vous savez, cet appel du minsitre de l'intérieur a été reçu 5/5 !  

Hier soir au parti socialiste on commençait déjà à faire chauffer les téléphones pour réveiller les intellectuels, les associations... Dès mercredi Harlem Désir va réunir son comité de liaison avec les autres parti de la majorité comme les verts ou les radicaux de gauche pour organiser la mobilisation...

Ce soir à Alfortville Manuel Valls va enfoncer le clou...il sera en meeting et il appelera la gauche, toute la gauche à sortir de cette état d’anesthésie...avec un couplet pour lui rappeler qu’elle doit être fière de ce qu’elle porte.

Ce n’est pas la première fois que le Ps tente de s’emparer de la question des valeurs pour contrer les extrémistes de droite...déjà à la Rochelle lors des universités d’été le sujet était à l’odre du jour. On peut aussi rappeler qu’en décembre les socialistes s’était mobilisés pour répondre aux attaques racistes portées contre Christiane Taubira... et rue de Solférino on ne nie pas que la mobilisation avait été décevante. Voilà pourquoi cette fois ci le parti ne veut pas être à l’incitative en tout cas officiellement mais plutôt organiser en coulisse une mobilisation citoyenne et s’appuyer sur des grandes voix comme celle de Robert Badinter hier dans le Parisien... l’ancien garde des sceaux a regretté qu’il n’y ait pas eu de réactions plus vives à la manif de dimanche dernier.

 

Thomas : Après, Caroline,  il ne faut pas tout mélanger... Exemple : la manif pour tous  d'hier et le jour de colère d'il y a 8 jours, c'est pas la meme chose... ?

C’est toute la difficulté...  d’ailleurs en étant attentif on se rend compte qu’il y a deux ligne sur ce sujet à gauche. Vous avez un Claude Bartolone qui ne considère pas que la manif pour tous soit de même nature que celle qui a réuni je cite des fachos la semaine dernière..... Et d’un autre coté dans l’entourage de Manuel Valls ou d’Harlem Désir...on explique qu’il y a des porosités des passerelles entre les 2 manifs ... parce que par exemple on a vu hier des représentants de groupuscule d’extrême droite comme le GUD interpellés à Paris...pour eux la mobilisation doit tourner contre toutes les force qui regardent vers le passé..

Thomas : ce qui est marquant c'est qu'une fois de plus, c'est le même homme, Manuel Valls, qui monte au front...

Il se comporte comme le chef de la majorité. Personne n’aurait été choqué si Jean Marc Ayrault , PM avait porté le fer contre l’ultra droite et la France conservatrice...mais non, c’est le ministre de l’intérieur qui depuis l’affaire Dieudonné se pose seul, en rempart de République... par conviction et par sens tactique... il a lancé une opa sur les valeurs de la gauche.

 

Et c'est important pour lui qui est parfois contesté à sa gauche de caresser un cet électorat dans le sens du poil... Il y a sans doute de la sincérité, mais il y a aussi du cacul politique dans tout ca ! l'info politique de Caroline Roux, tous les matins à 7h25 sur E1 !