Syrie, le drame continue

  • A
  • A
Autour du monde est une chronique de l'émission Europe nuit
Partagez sur :

L'aide alimentaire de l'ONU à la Syrie est obligé de s'arrêter faute de moyens.  En cause, la négligence, la lassitude, l'indifférence, autant de raisons incompréhensibles. Les promesses des pays donateurs n'ont pas été tenues malgré les relances de l'ONU.

Il y a plus de 3 millions de réfugiés syrien répartis en Syrie et dans les pays voisins.  La plupart vivent dans des camps, ils ont des besoins vitaux qui ne seront pas assurés. Pour les réfugiés dans les pays voisins, tels que le Liban ou la Jordanie, les conséquences peuvent être désastreuses. Ils n'ont ni la place, ni les moyens de les entretenir.

Bilan des courses : 200 000 morts depuis le début du conflit il y a 3 ans. La Syrie est un trou noir que personne ne veut regarder en face. Pour Henri Guirchoun, ce n'est plus un drame mais un cauchemar.

Les extraits de la chronique
Voir toutes les chroniques