La Turquie passive face à une tragédie annoncée

  • A
  • A
Autour du monde est une chronique de l'émission Europe nuit
Partagez sur :

L'Armée turque se contente de se masser à sa frontière avec la Syrie, tandis que la ville de Kobané s'apprête à tomber aux mains de l'Etat Islamique. Henri Guirchoun explique au micro d'Emmanuel Faux pourquoi le gouvernement Turc préfère rester les bras croisés.