Brésil : la contestation qui monte, qui monte...

  • A
  • A
Alexandre Adler est une chronique de l'émission Europe 1 Soir
Partagez sur :

La contestation devient de plus en plus forte. Ce mouvement spontané n'est récupéré par aucun parti politique.