La formidable odyssée Philae, le robot de la sonde Rosetta

  • A
  • A
Voir la vidéo sur Dailymotion
    à la vitesse de la lumière est une chronique de l'émission Europe 1 Matin
    Partagez sur :

    A LA VITESSE DE LA LUMIÈRE - Alain Cirou, spécialiste espace à Europe1, nous raconte comment la sonde va se poser sur la comète Tchourioumov-Guérassimenko et sa mission une fois sur place.

    Après un voyage de 10 ans, le petit robot Philae, embarqué à bord de la sonde Rosetta, doit atterrir le 12 novembre sur la comète Tchourioumov-Guérassimenko située à 400 millions de kilomètres de la Terre.

    Pas de gravité. Une opération délicate qui prendra plusieurs heures, sept heures exactement. Mais surtout une première mondiale. Jamais un appareil humain ne s’est posé sur la surface d’une comète. Une opération difficile car sur Tchourioumov-Guérassimenko, la gravité est quasiment nulle. Il y fait d’ailleurs extrêmement froid : moins quarante degrés sur la partie jour, moins cent degrés sur la partie nuit.

    Une pierre ponce sombre. La surface de la comète qui fait quatre kilomètres de long - et qui a pu être photographiée dans les moindres détails - est extrêmement poreuse, telle une pierre ponce, grêlée de trous. Une surface sombre qui ne reflète que 4% de la lumière.

    Et une fois le robot posé, la tâche de Philae ne fera que commencer. Le petit robot devra réussir à se fixer solidement sur la surface de la comète avant de commencer son travail. Et sa première mission sera de faire une photo panoramique de la comète.

    Percer les mystères du système solaire. La sonde Rosetta, elle, attendra qu’il fasse son travail. Ce petit bijou de technologie accueillera toutes les informations et données collectées par Philae : des indices inédits sur l'origine du système solaire.

    Le site Agilkia, une île sur le Nil. Le site "J" de la comète Tchourioumov-Guérassimenko, sur lequel la mission européenne Rosetta doit tenter de poser le petit robot a été baptisé Agilkia. C’est Rosetta, elle-même qui l’a annoncé sur son compte Twitter.

    Un concours a été organisé par l'Agence spatiale européenne (ESA) et les agences spatiales allemande, française et italienne pour l’attribution du nom du site et c’est un Français qui a gagné. Agilkia est une île sur le Nil, sur laquelle ont été déplacés depuis les années 70 les temples de l'île de Philae, menacés par les eaux après la construction du barrage d'Assouan.

    >> A lire également : Rosetta, sa comète sent l’oeuf pourri

    >> NOUVEAU RENDEZ-VOUS :  Chaque semaine Alain Cirou est notre guide de l’espace. Il nous emmène à la découverte d’une image d’un monde extra-terrestre : une galaxie, une planète, une comète, une vidéo prise par Curiosity sur Mars, une photo prise par Hubble et il nous l’explique.

    RÉALISATION :  MAUD DESCAMPS