Prix Nobel de Modiano : Catherine Deneuve est "sous le choc"

  • A
  • A
Prix Nobel de Modiano : Catherine Deneuve est "sous le choc"
@ MAXPPP
Partagez sur :

INTERVIEW E1 - Catherine Deneuve, amie de l'écrivain discret Patrick Modiano, a réagi à l'annonce de son prix Nobel.   

Catherine Deneuve vient d'apprendre la bonne nouvelle : son ami, l'écrivain français Patrick Modiano, a reçu le prix Nobel de littérature 2014, le plus prestigieux des prix littéraires, jeudi. L'actrice, "sous le choc", a laissé éclater sa joie au micro d'Europe 1.

"Je suis à Dinard au Festival du Cinéma et je viens d'apprendre la nouvelle par un journaliste à l'instant", a confié l'actrice qui préside actuellement le jury du Festival du Cinéma. "Je trouve ça extraordinaire !" s'est-elle écriée avant de louer l'œuvre de son ami : "La musique de Patrick est une chose si subtile, si délicate…. Je trouve extraordinaire que ce ton si spécial ait pu être retenu par le jury du Prix Nobel, je trouve ça merveilleux."



Prix Nobel de Modiano : Deneuve "sous le choc"par Europe1fr

"Il aimait beaucoup ma soeur". Catherine Deneuve est brièvement revenue sur sa rencontre avec l'écrivain, par l'intermédiaire de sa sœur, Françoise Dorléac, disparue en 1967. "C'est vrai qu'il aimait beaucoup ma sœur", a affirmé l'actrice qui a par la suite demandé à Patrick Modiano de jouer son frère dans un film. "Ça a créé un lien", a-t-elle encore confié avant de décrire "un homme très particulier, qui sort très peu, qui travaille tous les jours". 

>>> A lire aussi : Patrick Modiano, prix Nobel de littérature 2014

Bizarre bizarre. Le romancier Patrick Modiano, en homme modeste et discret, a déclaré jeudi à la presse qu'il trouvait "un peu irréel" et même "bizarre" d'avoir reçu le prix Nobel de littérature. Une réaction qui n'a pas manqué de faire rire Catherine Deneuve. "Ça va l'interroger un moment avant qu'il puisse se réjouir je pense", a-t-elle fait remarquer.  

"Un artiste de la mémoire, à l'image de Proust". L'écrivain français a été récompensé pour "l'art de la mémoire avec lequel il a évoqué les destinées humaines les plus insaisissables et dévoilé le monde de l'Occupation". Le jury suédois est allé jusqu'à le comparer à Marcel Proust, l'auteur de l'incroyable À la recherche du temps perdu, publiée de 1913 à 1926. Une comparaison justifiée selon Catherine Deneuve, qui ne cache pas son admiration pour l'œuvre de son ami.