Pérou et Espagne se disputent le Nobel

  • A
  • A
Pérou et Espagne se disputent le Nobel
@ REUTERS
Partagez sur :

Le Nobel de littérature est né au Pérou mais a été naturalisé espagnol. Guéguerre en perspective.

Mario Vargas Llosa est né à Arequipa, tout au sud du Pérou, en 1936. Mais en 1993, après une défaite amère à l'élection présidentielle dans son pays, l’écrivain a pris la nationalité espagnole. A l’annonce de sa désignation comme prix Nobel de Littérature 2010, la polémique toute diplomatique n’a pas tardé à monter : Mario Vargas Llosa est-il péruvien ou espagnol ?

"La reconnaissance d'un Péruvien"

Pour Alan Garcia, l’actuel président du Pérou, il n’y a pas de doute : c’est "la reconnaissance d'un Péruvien universel, et de la terre péruvienne, [qui est] présente dans toutes ses lignes et ses métaphores". "Maintenant, nous avons un écrivain universel", a renchéri son ministre de la culture, Juan Ossio.

De l’autre côté de l’Atlantique, en Espagne, changement de perspective : le roi Juan Carlos a déclaré que le Nobel accordé à Mario Vargas Llosa était une "nouvelle fantastique pour l’Espagne".

Ou un Nobel qui "vient d’Espagne"

Et qu’en pense le principal intéressé ? L’agence de presse espagnole EFE a recueilli une première déclaration, reprise par la presse espagnole, dans laquelle Mario Vargas Llosa affirme qu’une partie de son Nobel "vient d’Espagne", parce que "mes romans et mes écrits ont reçu un bon accueil et ont obtenu un écho de la part des lecteurs espagnols".

Peut-être pour calmer le jeu, Mario Vargas Llosa a accordé un second entretien, cette fois à la radio colombienne RCN, pour confier que son Nobel était avant tout… "une reconnaissance de la littérature latino-américaine et en langue espagnole". "Et cela doit tous nous réjouir", a-t-il conclu, depuis… New York où il s’est installé.