Patrick Lapeyre, Prix Femina 2010

  • A
  • A
Patrick Lapeyre, Prix Femina 2010
@ REUTERS
Partagez sur :

L’écrivain a reçu mardi cette récompense pour son livre La vie est brève et le désir sans fin.

Le Prix Femina a été décerné mardi à l’écrivain Patrick Lapeyre, pour son roman La vie est brève et le désir. (P.o.l). Comme à son habitude, le jury a remis cette récompense dans les salons de l’hôtel de Crillon, à Paris. Le livre a été choisi au sixième tour, par sept voix contre six face à Claude Arnaud, pour Qu'as-tu fait de tes frères ? (Grasset).

Ecrivain sur le tard

Né en 1949, fils unique d'un couple modeste, Patrick Lapeyre grandit à Pantin. Elève au lycée Henri IV à Paris en hypokhâgne et khâgne, au côté de Pascal Bruckner et d'Alain Finkielkraut, il est recalé à l'oral de Normale Sup et devient étudiant en lettres à La Sorbonne. Il démarre finalement sa carrière en tant que professeur de français. "Je n'avais pas vraiment de vocation pour l'enseignement, mais c'est un métier qui permet d'écrire", avoue-t-il.

Patrick Lapeyre se lance donc dans la littérature à 35 ans, avec son premier roman Le Corps inflammable. Après La lenteur de l'avenir en 1987, Ludo et compagnie en 1991, Welcome to Paris en 1994 et Sissy, c'est moi en 1998, il obtient le Prix du Livre Inter en 2004 pour L'Homme-soeur.

La vie est brève et le désir sans fin est son septième ouvrage. Il y raconte un trio amoureux à la Jules et Jim, dans lequel la perte et l'attente mènent la danse.

Deux autres récompenses

Le Prix Femina étranger a été attribué à la Finlandaise Sofi Oksanen pour son roman Purge (Stock, qui raconte les violences faites aux femmes estoniennes pendant l'occupation soviétique. Née de mère estonienne et de père finlandais, Sofi Oksanen, 32 ans, remporte en 2008 un vif succès en Finlande avec ce roman, recevant de nombreux prix.

Le Prix Femina essais a été décerné à Jean-Didier Vincent pour Elysée Reclus (Fayard) au 7ème tour.