Houellebecq décroche enfin le Goncourt

  • A
  • A
Houellebecq décroche enfin le Goncourt
@ REUTERS
Partagez sur :

Après dix ans d'attente, l'écrivain a eu le célèbre prix littéraire pour La carte et le territoire.

La troisième fois aura été la bonne. Michel Houellebecq a finalement réussi à décrocher le Prix Goncourt. Le plus célèbre des prix littéraires avait déjà échappé deux fois à l'écrivain français vivant le plus connu à l'étranger, en 1998 pour Les Particules élémentaires et en 2005 pour La Possibilité d'une île.

Cette prestigieuse récompense arrive en 2010 sans surprise dans la carrière de l’écrivain, beaucoup le voyant l’emporter cette année.Il a été élu au premier tour, par sept voix contre deux face à Virginie Despentes (Apocalypse bébé, Prix Renaudot 2010).

Ecoutez la réaction de Houellebecq au Goncourt :

Michel Houellebecq était opposé également à Maylis de Kerangal, (Naissance d'un pont, Prix Médicis 2010) et Mathias Enard (Parle-leur de batailles). A noter que c'est la première fois depuis 1980 que le Goncourt est attribué à un livre publié chez Flammarion.

Le succès des Particules élémentaires

Michel Houellebecq commence à se faire remarque des critiques en 1996, avec son septième ouvrage Le Sens du combat. Ce dernier décroche en effet le Prix de Flore, qui récompense chaque année de jeunes auteurs. Mais c’est surtout deux ans plus tard, avec le raz-de-marée des Particules élémentaires (plus de 400.000 exemplaires vendus) que Michel Houellebecq devient connu du grand public.

Ses romans suivants (Plateforme, La Possibilité d'une île, etc.) deviennent tous des best-sellers, se vendant au minimum à 100.000 exemplaires.

Né à la Réunion le 26 février 1956, Michel Houellebecq s'était d'abord lancé d’abord dans des études agronomes, puis de cinéma, avant de devenir informaticien. Il s'était finalement mis à l'écriture à 33 ans, avec la publication de son premier livre H.P. Lovecraft. Contre le monde, contre la vie.

De nombreuses polémiques

Michel Houellebecq est aussi un auteur à polémique. Il est ainsi accusé de promouvoir le tourisme sexuel dans son roman Plateforme. Il aurait également plagié le site communautaire Wikipedia pour quelques extraits de son livre récompensé La carte et le territoire.