Attentats : le "Traité sur la tolérance" de Voltaire s'arrache

  • A
  • A
Attentats : le "Traité sur la tolérance" de Voltaire s'arrache
@ AFP
Partagez sur :

LITTÉRATURE - Depuis la tragédie de Charlie Hebdo, l'ouvrage du philosophe des Lumières est très demandé en librairies. 

Certains l'ont brandi lors de la marche républicaine de dimanche. Le Traité sur la tolérance de Voltaire connaît un regain de ventes depuis la tragédie de Charlie Hebdo, la semaine dernière. L'ouvrage de 144 pages de l'écrivain des Lumières, édité à 120.000 exemplaires dans la collection "Folio 2 euros" en 2003, est un classique revenu au goût du jour. "Nous avons constaté une hausse très sensible des ventes de cet ouvrage depuis les attaques, et encore plus depuis la marche de dimanche, au point que nous prévoyons une réimpression de quelque 10.000 exemplaires", a expliqué, mardi, une porte-parole de Folio, chez Gallimard, en évoquant d'autres éventuelles réimpressions.



Manifeste. Voltaire, philosophe des Lumières, est notamment connu pour son engagement contre le fanatisme religieux. Dans son Traité sur la tolérance, publié en 1763, l'auteur de Candide demande la réhabilitation de Jean Calas, un protestant accusé à tort, et exécuté, pour avoir, croit-on à l'époque, assassiné son fils afin d'éviter que ce dernier ne se convertisse au catholicisme. Avec ironie, Voltaire plaide pour le respect des croyances et l'esprit de tolérance, prenant pour cible le dogmatisme et l'obscurantisme. L'écrivain mène sévèrement la charge contre ces forces qu'il appelle "l'Infâme". "Moins de dogmes, moins de disputes ; et moins de disputes, moins de malheurs", écrit-il.