iCloud, le Cloud selon Apple : comment ça marche ?

  • A
  • A
iCloud, le Cloud selon Apple : comment ça marche ?
@ Reuters
Partagez sur :

La firme de Cupertino se lance réellement dans les nuages en 2011 avec sa solution iCloud, lancée au mois d’octobre en parallèle d’iOS 5. Comment ça marche ?

Apple est indirectement présent dans le Cloud depuis quelques années, notamment avec Mobile Me et l’iDisk. Mais la firme de Cupertino se lance réellement dans les nuages en 2011 avec sa solution iCloud, lancée au mois d’octobre en parallèle d’iOS 5, la dernière version de son système d’exploitation mobile. Comment ça marche ? Est-ce accessible à tous ? Pour quels types de données et à quel prix ?

iCloud : tout le monde en a entendu parler. Mais pour ce qui est du fonctionnement du Cloud version Apple, c’est une autre histoire. Il s’agit d’une solution de sauvegarde de ses données en ligne, ayant pour but de mutualiser les informations et documents personnels dans le nuage. Musique, photos, documents, mais également contacts, calendrier, mails, applications et livres électroniques.

Les photos de l’iPhone au Mac via le Cloud

Prenons quelques exemples. Vous capturez une photo grâce à votre iPhone et souhaitez la consulter sur votre Mac. Pas besoin de relier le smartphone à l’ordinateur, il suffit que les deux appareils soient connectés en WiFi et synchronisés. C’est là que l’affaire se complique quelque peu. Si avec iOS 5 la synchronisation des terminaux Apple peut s’effectuer via WiFi, il faut pour cela que le smartphone soit branché à une prise de courant. Le fil n’est donc pas encore totalement banni. Une fois la synchronisation effectuée, la photo est disponible sur l’ordinateur et tous les autres appareils liés à iCloud.

La musique disponible partout, tout le temps

Autre exemple, celui de la musique. En téléchargeant un morceau sur l’iTunes Store, et après avoir coché la case « Musique » dans l’onglet Téléchargements automatiques de l’onglet Store du menu Réglages, celui sera transféré automatiquement vers tous les appareils connectés à iCloud. Idem pour les autres types de contenus. Pratique notamment pour mutualiser ses contacts entre deux appareils Apple, tout comme pour les évènements créés dans Calendrier seront inscrits sur tous les autres calendriers des autres appareils.

Vraiment pour tous ?

Une fois que l’usage d’iCloud est défini, la question des utilisateurs se pose.  Qui peut en profiter ? En théorie tout le monde, sauf qu’il faut pour cela posséder un terminal avec le logo de la pomme sur lequel est installé iOS 5, dernière version du système d’exploitation de la firme de Cupertino : iPhone (3G, 3GS, 4 et 4S), iPod Touch (à partir de la 3ème génération), iPad (1 et 2) ou encore les différents ordinateurs Apple. Autre point technique non négligeable, iCloud n’est accessible sur Mac que pour les utilisateurs ayant installé OS X Lion, la dernière version du système d’exploitation Apple pour ordinateurs. Rappelons que la mise à jour vers Lion coûte 23,99 euros.

Le Cloud Apple oui, mais à quel prix ?

Pour que les aficionados de la marque à la pomme puissent se servir d’iCloud, Apple offre 5 Go de son espace de stockage gratuitement. Ces 5 Go n’incluent cependant pas le Flux de photos, les applications, les livres électroniques ni la musique achetée sur l’iTunes Store. Ceux pour qui cet espace ne suffirait pas, l’offre devient payante. Pour 10 Go de stockage supplémentaire (soit 15 Go en tout), il en coûtera 16 euros par an, 32 euros pour 20 Go et 80 euros mensuels pour 50 Go supplémentaires. L’offre Cloud d’Apple se limite donc à 55 Go de stockage.

RETROUVEZ NOTRE DOSSIER SUR LE CLOUD