Berti Vox : "une musique fraîche et populaire"

  • A
  • A
Berti Vox : "une musique fraîche et populaire"
Partagez sur :

Découvrez Berti Vox, musicien autodidacte qui a déjà trois EP à son actif.

Percussionniste classique et ingénieur du son de formation, il compose ses premières chansons à l’âge de 14 ans, au piano puis à la guitare, qu’il apprend en autodidacte. Il multiplie depuis les collaborations en tant que musicien ou chanteur. Trois EP autoproduits plus tard, il développe un style unique, un brin cynique.

Berti Vox interprète A jamais dans les studio Europe 1 :

 

BERTI VOX - A jamaispar Europe1fr

Berti Vox en 10 questions :

Votre public rêvé ?

Un public de copains. Mais quand je monte sur scène j'essaie de me dire que je vais jouer pour une bande de potes quelque soit la situation.

Comment décririez-vous votre musique ?

C'est de la musique populaire, fraîche, parfois engagée parfois pas du tout. Je chante en français et c'est très important pour moi. J'assiste avec un peu de dépit au renoncement de beaucoup d'artistes français à chanter dans leur langue maternelle. Ils optent pour l'anglais et cela donne à la musique un côté uniforme et lisse, c'est bien dommage. D'ailleurs, j'ai écrit une chanson à ce sujet "un français à Liverpool" qu'on peut écouter sur mon site.

D’où vient votre nom de scène ?

C'est parti d'une plaisanterie faite par un pote, en référence au joueur de foot allemand Berti Vogst. Et comme mon vrai prénom c'est Bertrand et que je chante… voilà il ne faut pas chercher plus loin. Ceci dit, je suis nul en foot.

Quel artiste vous a donné envie de vous lancer ?

Voici les principaux artistes qui m'ont marqué dès l'âge de 9 ans : The Police, The Who, Scorpions, Jacques Brel... issus de la discothèque familiale. J'écoutais ça dans ma chambre sur un tourne disque et un lecteur cassette que les moins de 20 ans ne peuvent pas connaitre :) Je me souviens qu'à cet âge là, lorsque j'écoutais des groupes anglo-saxons, j'avais l'impression qu'ils venaient d'une autre planète, c'était fascinant !

Vous êtes prêt à quoi pour réussir ?

Je ne suis pas prêt à coucher. Voilà ça c'est dit. Sinon je ne suis pas prêt à chanter des choses qui ne me correspondent pas ni à jouer dans un style qui ne me correspond pas. Après ça, je suis prêt à chanter pour n'importe quel public.

Vous êtes plutôt du genre à vous relever facilement d’une critique ou vous êtes à chaque fois au bord d’envoyer votre guitare (ou autre) contre le mur ?

Je me suis fait pas mal critiquer parfois de façon assez dure, parfois carrément mépriser. Mais je sais que dans toute critique, il y a une part de vérité. Avant les critiques me blessaient, maintenant ça m'amuse parce que je ne doute plus du travail que je fais depuis tant d'années, même si je sais que tout est toujours perfectible. Et puis comme disait Léon Zitrone je crois "Parlez de moi en bien ou en mal, peu m'importe, mais parlez de moi".

 Qu’est-ce qui vous touche le plus quand on vous parle de votre musique ?

C'est quand on me dit que ma musique suscite des émotions fortes comme le frisson, le rire…

Docteur Jekyll et M. Hyde : vous sur scène et vous dans la vie, c’est différent ? Un peu, beaucoup, pas du tout ?

Dans la vie, je suis plutôt réservé. Sur scène je m'amuse, je m'extériorise beaucoup plus.

Avez-vous "galéré", erré,  slalomé … avant d’en arriver là ?

Oui beaucoup. Je crois que pour le musicien, "galère" est un euphémisme de musique !

Pourquoi avoir choisi le concours du Talent Europe 1- 2014 ?

Parce qu'il donne la possibilité d'être exposé à un public d'envergure national. Pour les artistes auto-produits, il est très difficile d'accéder à ce genre de média. D'ailleurs, je trouve que c'est un mal français, si vous n'êtes pas reconnu ou n'avez pas de relations, vous avez très peu de chance d'atteindre la sphère médiatique. C'est bien dommage, car je connais plein d'artistes musiciens, peintres, comédiens bourrés de talent mais qui n'auront probablement jamais cette chance. Je trouve que c'est un gâchis, la France aurait tout intérêt à faire en sorte de déployer son potentiel afin de rayonner de part sa richesse culturelle, mais malheureusement les choses sont verrouillées et réservés à quelques élus.