Australie : elle veut retrouver le père de sa fille sur Facebook

  • A
  • A
Australie : elle veut retrouver le père de sa fille sur Facebook
Kerryn et sa fille, qui rêve de connaître enfin son père@ Facebook / Kerryn Leigh
Partagez sur :

Une Australienne lance un appel sur Facebook pour retrouver celui qui lui a donné un enfant, en 2003.

LA STORY

"Je prends mon courage à deux mains pour partager des informations privées". C'est par ces mots que Kerryn, une Australienne de 52 ans habitante à Perth, débute un post Facebook qu'elle n'aurait sans doute jamais imaginé écrire un jour. 

Son but ? Retrouver le père de sa fille, perdu de vue depuis la conception de cette dernière, il y a 13 ans. A l'époque, Kerryn avait rencontré un dénommé Rodney lors d'un séjour aux sports d'hiver en Nouvelle-Zélande. Leur passade aura pour conséquence une grossesse inattendue, dont Kerryn gardera toujours le secret.

 

Posté le 22 avril sur son profil Facebook personnel, son message a suscité des dizaines de milliers de partages et de commentaires :

 

 

 

Ma fille va avoir 13 ans et elle aimerait vraiment retrouver son père

 

Dans son message, Kerryn précise aussi que Rodney "a probablement la bonne quarantaine" aujourd'hui, et qu'à l'époque "il avait de longs cheveux débraillés", des yeux bleus, et était "légèrement rougeâtre". Elle ajoute qu'au moment de leur rencontre, il était déjà père "d'une petite fille de deux ans". "Nous ne voulons rien de lui, mais juste la possibilité d'avoir une conversation", conclut-elle enfin.


Sa fille n'était pas au courant

Depuis cet appel, les messages affluent sur le profil Facebook de Kerryn. Comme le rapporte le site watoday.com, elle déclare qu'on lui a déjà envoyé les identités de "tous les Rodneys du Queensland". "Les pauvres !", commente-t-elle dans un sourire. 

A ceux qui s'interrogent sur sa démarche d'utiliser les réseaux sociaux pour un sujet aussi intime, elle répond qu'un ami lui a conseillé de le faire, et ajoute : "personne n'était au courant, je l'ai juste fait". 

Car le plus étonnant est que la principale intéressée, sa fille, n'était pas dans la confidence. "Je ne voulais pas lui donner trop d'espoir" confesse Kerryn. Mais quand le post est devenu viral, elle a bien dû révéler ses recherches à l'adolescente. "Elle est un peu excitée", explique sa mère, "si ça ne marche pas elle sait que j'aurais essayé. Et de conclure par ses mots : "tout ce qu'on veut, c'est une photo de son père".