Zika : le Panama réfléchit à un recours aux moustiques transgéniques

  • A
  • A
Zika : le Panama réfléchit à un recours aux moustiques transgéniques
Le moustique Aedes aegypti peut transmettre Zika mais aussi la dengue et le chikungunya.@ Marvin RECINOS / AFP
Partagez sur :

Des moustiques transgéniques pourraient aider à éliminer le moustique Aedes aegypti, vecteur de Zika. 

Le Panama étudie la possibilité d'introduire des moustiques génétiquement modifiés pour combattre l'épidémie de virus Zika, a annoncé jeudi le chef du département d'épidémiologie du ministère panaméen de la Santé, Israel Cedeño.

Testé avec succès en 2014. L'idée, a-t-il expliqué, est de répéter une expérience réalisée avec succès en 2014 dans un village, où quelque quatre millions de moustiques mâles modifiés génétiquement ont été lâchés. L'objectif était qu'ils s'accouplent avec des femelles et que leur progéniture succombe au stade larvaire. Ce projet avait permis une réduction de 93% de la population de moustiques, selon ses promoteurs.

Coût élevé. "Nous sommes en train d'évaluer la viabilité et la faisabilité d'une nouvelle expérience de ce type", a déclaré Israel Cedeño, ajoutant que "le seul moyen qui a réellement fait ses preuves pour éliminer ces moustiques est d'éliminer les couvées". Selon lui, le recours aux moustiques transgéniques peut être efficace pour éliminer le moustique Aedes aegypti (vecteur de la maladie Zika, avec le moustique Aedes albopictus) mais "son coût est élevé".

50 cas de Zika. Le Panama compte cinquante cas confirmés de Zika, tous situés dans la région indigène de Guna Yala, dans la zone caribéenne. L'Amérique latine est la région la plus touchée au monde par l'épidémie de Zika. Le virus constitue une menace pour les femmes enceintes et est soupçonné d'entraîner dans certains cas de graves complications chez les fœtus et des microcéphalies chez les nourrissons.