Yémen : une trêve entrera en vigueur mardi

  • A
  • A
Yémen : une trêve entrera en vigueur mardi
@ ABDULLAH AL-QADRY / AFP
Partagez sur :

Elle débutera à 9 heures à la demande du président yéménite Abd Rabbo Mansour Hadi. 

Un cessez-le-feu doit entrer en vigueur mardi à 9 heures (10h, heure française) au Yémen, et non lundi à minuit comme précédemment annoncé, a indiqué la coalition arabe sous commandement saoudien.

Riposte en cas de violation. Le cessez-le-feu entrera en vigueur à la demande du président yéménite Hadi, a déclaré la coalition dans un communiqué diffusé par l'agence officielle saoudienne Spa. Elle a toutefois prévenu qu'elle se "réservait le droit de riposter en cas de violation" de la trêve par les rebelles Houthis.

Durée de sept jours. Selon le communiqué, Abd Rabbo Mansour Hadi a écrit au roi Salmane d'Arabie saoudite pour l'informer de la décision du gouvernement yéménite de "proclamer un cessez-le-feu de sept jours", alors que des pourparlers de paix sont prévus mardi en Suisse sous l'égide de l'ONU. La trêve sera "renouvelable automatiquement si l'autre partie (les rebelles Houthis et leurs alliés, ndlr) le respecte", a dit Abd Rabbo Mansour Hadi, cité par le communiqué de la coalition.

6.000 morts depuis mars. De précédentes tentatives de négociations et de cessez-le-feu ont échoué au Yémen où la guerre a fait depuis mars au moins 6.000 morts et 28.000 blessés. Les rebelles Houthis, alliés à de puissantes unités militaires restées fidèles à l'ex-président Ali Abdallah Saleh, se sont emparés depuis juillet 2014 de larges pans du Yémen. Les forces antirebelles ont reconquis cet été des provinces du sud, dont celle d'Aden, deuxième ville du pays. Des djihadistes, en particulier de l'organisation Etat islamique (EI), ont profité du chaos pour avancer leurs pions. Depuis le printemps, elle a revendiqué des attaques spectaculaires et meurtrières contre des mosquées fréquentées par des chiites et des cibles gouvernementales et de la coalition arabe.