Yémen : au moins neuf morts à Aden, théâtre de violents combats

  • A
  • A
Yémen : au moins neuf morts à Aden, théâtre de violents combats
Illustration@ SALEH AL-OBEIDI / AFP
Partagez sur :

Au moins neuf personnes ont été tuées lundi dans de nouvelles violences entre forces séparatistes et soldats gouvernementaux dans la deuxième ville du Yémen.

Au moins neuf personnes ont été tuées lundi dans de nouvelles violences entre forces séparatistes et soldats gouvernementaux à Aden, la deuxième ville du Yémen, ont indiqué des sources militaires, précisant que les deux camps avaient recours à l'arme lourde.

Selon ces sources, cinq combattants séparatistes ont été tués par des tireurs embusqués et quatre soldats loyalistes ont trouvé la mort dans des échanges de tirs. La grande ville portuaire du sud était totalement paralysée lundi au milieu des tirs de chars de combat et de pièces d'artillerie lourde, ont-elles ajouté.

Écoles et magasins fermés. Les affrontements se sont intensifiés en milieu de journée et les rues étaient désertes dans de nombreux quartiers, selon un vidéaste de l'AFP qui a confirmé l'utilisation de chars de combat par les belligérants. Écoles et magasins sont restés fermés dans la majeure partie de la ville.

Dimanche, les violences ont fait au moins 15 morts. Le conflit oppose l'armée gouvernementale à des forces du mouvement séparatiste qui est très puissant à Aden (le Yémen du sud était un État indépendant avant sa fusion avec le Nord en 1990). Les premiers affrontements ont éclaté dimanche lorsque les séparatistes ont voulu organiser des manifestations pour demander le départ du gouvernement. Les violences de dimanche ont fait au moins 15 morts et 122 blessés, dont des civils, selon des sources militaires.