Y aura-t-il un procès Mladic ?

  • A
  • A
Y aura-t-il un procès Mladic ?
@ REUTERS
Partagez sur :

Florence Hartmann craint que la santé de l’ancien militaire ne soit trop fragile.

Ratko Mladic, arrêté jeudi en Serbie est "transférable" vers le Tribunal pénal international pour l'ex-Yougoslavie (TPIY) de La Haye, a-t-on appris vendredi. Il est inculpé de génocide et de crimes de guerre. Mais cela ne garantit pas qu’il sera jugé, estime Florence Hartmann, ancienne porte-parole du procureur en chef du TPIY.

Peut-il supporter un procès ?

"La question qui se pose, après la diffusion des images de Ratko Mladic à la télévision, est de savoir s’il est en mesure de supporter un procès", a-t-elle expliqué sur Europe 1. "C’est une question qui se pose toujours dans la procédure préparatoire", a-t-elle ajouté.

L’état de santé de l’ancien chef militaire des Serbes de Bosnie serait, en effet, précaire selon les dernières informations. Ratko Mladic serait paralysé d'une main et souffrirait de problèmes rénaux et d'hypertension. C'est vieilli et affaibli que le général, âgé de 69 ans, a été interrogé jeudi soir à Belgrade par le tribunal serbe chargé des crimes de guerre. Cet interrogatoire a été rapidement ajourné en raison de l'état de santé de l'accusé.

"De toute manière, il ne peut y avoir de procès avant l’année prochaine, puisqu’il a une phase préparatoire", précise Florence Hartmann, ajoutant que "l’accusé, une fois transféré, doit prendre connaissance du dossier. Donc il n’y aura pas de procès avant 2012, ou même pas de procès du tout si des médecins, autorisés par le TPIY, constatent qu’il n’est pas en mesure de suivre et de comprendre le procès".

"C’est un vrai risque", a ajouté l’ancienne porte-parole. "S’il s’avère qu’il n’est pas en mesure de supporter la procédure alors nous aurons le sentiment d’avoir été trompé et les victimes d’avoir été, une fois de plus, humiliées", a-t-elle conclu.