Wyclef Jean ne sera pas président

  • A
  • A
Wyclef Jean ne sera pas président
@ REUTERS
Partagez sur :

En Haïti, la star du hip-hop ne pourra se présenter à l'élection présidentielle de novembre.

Enorme déception pour les jeunes haïtiens. La star internationale du hip-hop Wyclef Jean, ancien membre des Fugees, ne pourra pas se présenter à l'élection présidentielle d'Haïti en novembre pour succéder à l'actuel président René Préval, a indiqué vendredi soir le conseil électoral provisoire (CEP).

Une question de "résidence" principale

Le porte-parole du conseil n'a pas donné d'explication sur les raisons qui ont poussé au rejet de sa candidature. Dans un communiqué, Wyclef Jean a, lui, indiqué qu'il acceptait cette décision et a appelé ses partisans au calme. Il a précisé que le conseil avait estimé qu'il n'était pas un résident de Haïti.

Outre Wyclef Jean, de loin le plus connu des candidats et très populaire parmi la jeunesse, 33 autres personnalités étaient sur les rangs pour cette élection présidentielle. L'ambassadeur d'Haïti à Washington, Raymond Joseph, ne pourra pas non plus se présenter au scrutin.

Des élections prévues en novembre

En revanche, le candidat du parti Unité, le parti au pouvoir, Jude Célestin a été retenu par le conseil, tout comme l'ancien Premier ministre, Jacques-Edouard Alexis, qui avait dû renoncer à son poste suite aux émeutes de la faim de 2008. Un autre chanteur populaire en Haïti, Michel Martelly a également été retenu.

Le scrutin pour élire le prochain président d'Haïti, ravagé par le séisme du 12 janvier, est prévu le 28 novembre mais des doutes persistent sur la capacité des autorités à maintenir cette échéance.