Washington voit les étoiles Michelin pour la première fois

  • A
  • A
Washington voit les étoiles Michelin pour la première fois
Le chef espagnol José Andrés a été primé de deux étoiles dans le guide Michelin dédié à Washington. @ NICHOLAS KAMM / AFP
Partagez sur :

Jeudi, Michelin a décerné à la capitale américaine ses premières étoiles mais aucun restaurant n'est parvenu à en obtenir trois. 

Le guide Michelin a décerné jeudi sa première moisson d'étoiles à Washington, saluant la "gastronomie unique" d'une capitale américaine marquée par la diversité des influences et son rapport au riche terroir de la côte Est, mais sans adjuger la reconnaissance suprême. 

Deux étoiles pour trois chefs. Trois chefs décrochent deux étoiles et neuf restaurants sont décorés d'une étoile dans la première édition du guide rouge Washington 2017. Aucune table n'a reçu trois étoiles. "Peuple d'Amérique et du monde, peuple d'Espagne ! J'ai reçu l'appel ! @MichelinUSA", s'est exclamé sur Twitter le chef espagnol José Andrés, qui a reçu deux étoiles pour son Minibar. Washingtonien d'adoption, José Andrés, 47 ans, a fait ses classes sous les ordres du chef catalan Ferran Adria avant de devenir une figure de la capitale fédérale. L'addition grimpe facilement à 400 dollars par personne chez Minibar, pour une "cuisine particulièrement avant-gardiste" aux "plats fantaisistes et ludiques" selon Michelin.

Autre restaurant décoré de deux étoiles : un tout nouveau venu, Pineapple & Pearls, ouvert en avril par Aaron Silverman, 34 ans. Délicat bonbon de fenouil et absinthe, tartelette à l'aubergine décorée de fines fleurs colorées, ses "plats aux saveurs justes reflètent un large éventail d'influences" dans un menu dégustation à 250 dollars, note le guide.

Une ville engagée "dans un cercle vertueux". Longtemps affublée d'une réputation de ville à la gastronomie ennuyeuse, la capitale est désormais engagée dans un "cercle vertueux", selon Michael Ellis, directeur international des guides Michelin. Avec ses 107 restaurants désormais répertoriés, elle rejoint les trois autres villes américaines à avoir un guide rouge dédié : New York, Chicago et San Francisco.