Washington demande à Poutine d'arrêter de déstabiliser l'Ukraine

  • A
  • A
Washington demande à Poutine d'arrêter de déstabiliser l'Ukraine
@ REUTERS
Partagez sur :

DIPLOMATIE - Les Etats-Unis décèlent la main de Moscou derrière les récentes perturbations dans l'Est ukrainien.

L'info. Regain de tension dans le dossier ukrainien. La Maison blanche a demandé samedi au président Vladimir Poutine de cesser ses efforts de déstabilisation de l'Ukraine et a mis en garde contre toute nouvelle intervention militaire russe. La Maison blanche s'est déclarée "vivement préoccupée" par les actes de violence des séparatistes de l'est de l'Ukraine, "apparemment avec le soutien de la Russie".

Des hommes marqués et armés dans l'Est. Si les Etats-Unis haussent le ton, c'est parce que les évènements de samedi ressemblent étrangement à ce qu'il s'est passé en Crimée. Dans la journée de samedi, des séparatistes pro-russes, armés et en tenue militaire, ont pour ainsi dire pris le contrôle de Slaviansk, ville à 150 km de la frontière russe, où ils se sont emparés de bâtiments-clés et ont érigé des barricades sur les routes menant à la ville. Ils ont d'autre part attaqué un commissariat de police à Kramatorsk, ville de 200.000 habitants également dans l'est de l'Ukraine.

12.04.Ukraine.prorusse.arme.Checkpoint.Reuters.930.620

© REUTERS

Une "campagne concertée". "Nous sommes vivement préoccupés par la campagne concertée à laquelle nous assistons dans l'est de l'Ukraine aujourd'hui, menée par des séparatistes pro-russes, semble-t-il avec le soutien de la Russie, qui incitent à la violence et aux sabotages et cherchent à saper et déstabiliser l'Etat ukrainien", a déclaré Laura Lucas Magnuson, porte-parole du Conseil national de sécurité de la Maison blanche.

"Nous avons assisté à de soi-disant manifestations en Crimée avant son annexion par la Russie", a-t-elle fait remarquer. "Nous appelons le président (Vladimir) Poutine et son gouvernement à cesser tout effort de déstabilisation de l'Ukraine, et mettons en garde contre toute nouvelle intervention militaire", a continué la porte-parole.

sur-le-meme-sujet-sujet_scalewidth_460

L'ACTU - Un commissariat de police occupé

DIPLOMATIE - Ukraine : cette sortie de crise que propose la Russie

OPPOSITION - Ukraine : qui sont les visages de l’opposition ?

EN IMAGES - Dans la fastueuse résidence de Ianoukovitch