Volkswagen : Berlin veut vérifier qu'il n'y a pas eu de tricherie en Allemagne

  • A
  • A
Volkswagen : Berlin veut vérifier qu'il n'y a pas eu de tricherie en Allemagne
@ AFP
Partagez sur :

Le gouvernement allemand a réclamé lundi aux constructeurs automobiles des informations lui permettant de vérifier s'il y a eu en Allemagne des tricheries sur les normes antipollution des voitures.

Le gouvernement allemand a réclamé lundi aux constructeurs automobiles des informations lui permettant de vérifier s'il y a eu en Allemagne des tricheries sur les normes antipollution des voitures, telles que celles admises par Volkswagen aux Etats-Unis

"Des informations fiables". "Nous attendons des constructeurs automobiles des informations fiables, afin que la KBA, l'autorité compétente, puisse vérifier si des manipulations comparables ont aussi eu lieu en Allemagne ou en Europe", a déclaré, lors d'un point de presse régulier du gouvernement, Andreas Kübler, porte-parole du ministère de l'Environnement, estimant que pour l'heure, il n'y avait pas d'"indication" allant dans cette direction.

Merkel pas au courant. Le porte-parole de la chancelière allemande Angela Merkel, Steffen Seibert, a refusé de commenter ce scandale qui ébranle l'un des groupes phare du pays, affirmant toutefois que Angela Merkel suivait attentivement le dossier. Elle n'était pas au courant avant que l'affaire n'éclate vendredi aux Etats-Unis, selon lui.

Le scandale aux Etats-Unis. Selon les autorités américaines 482.000 véhicules de marque Volkswagen et Audi, construits entre 2009 et 2015 et vendus aux Etats-Unis, ont été équipés d'un logiciel sophistiqué capable de détecter automatiquement à quel moment ils étaient soumis à un test de mesure antipollution des autorités.