Visite houleuse d' Ahmadinejad au Liban

  • A
  • A
Visite houleuse d' Ahmadinejad au Liban
@ REUTERS
Partagez sur :

De passage pour deux jours, le président iranien est critiqué pour son soutien au Hezbollah.

Premier président iranien à se rendre au Liban, Mahmoud Ahmadinejad a affirmé mercredi que la République islamique se tiendrait immanquablement aux côtés du pays face à Israël. "La nation iranienne se tiendra toujours au côté de la nation libanaise et ne l'abandonnera jamais (...) face aux animosités, venant principalement du régime sioniste", a déclaré Mahmoud Ahmadinejad lors de son premier jour au pays du Cèdre.

"Les ennemis du Liban et de l'Iran sont pris de terreur quand ils voient ces deux nations côte à côte", a lâché Mahmoud Ahmadinejad, qui dispose d'une indéniable popularité parmi les Libanais chiites. Des dizaines de milliers de personnes se sont massées dès les premières heures de la matinée sur la route de l'aéroport, accueillant le convoi officiel par des jets de riz et de fleurs.

Il prend la défense du Hezbollah

Un peu plus tard dans la journée, à l'occasion d'un rassemblement organisé par le Hezbollah en son honneur dans la banlieue sud de Beyrouth, Mahmoud Ahmadinejad avait pris ouvertement la défense de son allié contre une éventuelle accusation dans l'assassinat du dirigeant libanais Rafic Hariri.

Le président iranien porte un enfant en treillis militaire, et muni du drapeau du Hezbollah 930x620

© REUTERS

Sa visite officielle de deux jours au Liban, la première depuis son élection en 2005, a été critiquée par la majorité parlementaire pro-occidentale libanaise, et par les Etats-Unis et Israël qui accusent l'Iran d'armer le Hezbollah, mouvement politique et militaire le plus puissant au Liban.

Le point fort du séjour de Mahmoud Ahmadinejad sera son déplacement jeudi dans des villages du sud du Liban, tout près de la frontière avec Israël, qui avaient été durement touchés lors du conflit entre le Hezbollah chiite et Israël en 2006 et reconstruits en grande partie grâce à l'aide iranienne.