VIDÉO - Metallica, Rihanna et d'autres célébrités chantent à New York en soutien aux réfugiés

  • A
  • A
VIDÉO - Metallica, Rihanna et d'autres célébrités chantent à New York en soutien aux réfugiés
@ Jason Merritt / GETTY IMAGES NORTH AMERICA / AFP
Partagez sur :

Les billets pour le "Global Citizen Festival" sont attribués par tirage au sort à des personnes qui se sont engagées à lutter contre l'extrême pauvreté par le biais de la plateforme Global Citizen.

De grands noms de la musique dont Metallica et Rihanna se sont associés à d'autres figures de la chanson, samedi à New York, pour un concert à l'occasion du "Global Citizen Festival", qui avait mis cette année l'accent sur le soutien aux réfugiés.

Des performances d'artistes célèbres dans le monde entier. Diffusé en direct de Central Park, ce festival, qui a vu le jour il y a cinq ans, entremêle des performances d'artistes célèbres dans le monde entier, entrecoupées de vidéos et de courts discours. Dédié aux plus pauvres, cette édition insistait sur la solidarité avec les réfugiés, notamment venus de Syrie, pays ravagé par la guerre. La chanteuse Rihanna a rappelé à la foule qu'elle était elle-même venue de La Barbade. D'autres artistes à l'image du groupe électronique Major Lazer, les chanteuses Demi Lovato ou Ellie Goulding ont fait leur apparition. 

Un enfant de six ans sur scène. Yusuf, musicien connu sous le nom de Cat Stevens avant sa conversion à l'islam, a appelé les spectateurs à agir pour que personne ne soit "stigmatisé" en raison de son identité. Des réfugiés de Syrie et du Sud soudan ont également pris la parole au cours du festival. Les organisateurs ont aussi diffusé une vidéo d'Alex Assali, un Syrien réfugié en Allemagne qui nourrit les sans-abri. Alex, un enfant de six ans de New York, a également été invité sur la scène.

Il avait récemment écrit une lettre au président américain Barack Obama, lui demandant de faire venir "le garçon transporté dans une ambulance en Syrie", promettant de prendre soin de lui. Il faisait ainsi référence à Omran, 5 ans, rescapé des bombardements à Alep, dont la photo, en août, avait fait le tour du monde.