Vers un vaccin contre la cigarette ?

  • A
  • A
Vers un vaccin contre la cigarette ?
Des chercheurs américains cherchent à mettre au point un vaccin contre la nicotine.@ MAX PPP
Partagez sur :

Aux Etats-Unis, des chercheurs ont testé un vaccin anti-nicotine sur des souris.

Cette découverte pourrait révolutionner la lutte contre le tabac. Des chercheurs américains ont mis au point un vaccin qui immunise le corps contre les effets addictifs de la nicotine, rapporte la BBC. Pour l'heure, les tests n'ont été menés que sur des souris. Les résultats de l'étude ont été publiés dans la revue Science Translational Medicine. Il faudra encore des années avant que ce vaccin anti-tabac ne soit testé sur des êtres humains.

Ce n'est pas la première fois que des chercheurs tentent de mettre au point un tel vaccin, mais cette fois, les scientifiques de l'université de Weill Cornell pourraient bien y arriver en s'appuyant sur la thérapie génique, explique le magazine Time

Des anticorps "Pacman"

Le principe : diffuser dans l'organisme un virus génétiquement modifié, qui contient des anticorps qui absorbent la nicotine. De quoi empêcher la nicotine d'atteindre les récepteurs dans le cerveau et de développer le plaisir et l'addiction liée à la cigarette. Sur les souris, les niveaux de nicotine observés dans le cerveau ont été réduits de 85% après la vaccination.

De quoi rendre le Professeur Ronald Crystal très confiant : "D'après ce que nous avons vu, la meilleure façon de traiter l'addiction chronique à la nicotine est de faire patrouiller ces anticorps, des sortes de 'Pacman', qui nettoient le sang avant même que la nicotine puisse avoir le moindre effet biologique", confie-t-il à la BBC.

Et l'effet psychologique ?

Si cette découverte est un jour transposée à l'être humain, elle pourrait s'avérer très utile pour tous les fumeurs qui veulent en finir avec le tabac. Une fois vaccinés, "ils sauront que s'ils recommencent à fumer, ils n'en retireront aucun plaisir". 

Reste à savoir si ce vaccin pourra être utilisé en toute sécurité sur des humains, souligne Time. Interrogé par la BBC, Darren Griffin, professeur de génétique à l'Université du Kent, se demande de son côté si la piqûre miraculeuse sera aussi efficace sur les humains que sur les souris, car l'addiction à la cigarette est certes physique, mais aussi psychologique.