Venezuela : l'ONU souhaite une enquête sur de possibles crimes contre l'humanité

  • A
  • A
Venezuela : l'ONU souhaite une enquête sur de possibles crimes contre l'humanité
L'enquête de Zeid Ra'ad Al Hussein suggère que des crimes contre l'humanité ont été commis au Venezuela. @ Fabrice COFFRINI / AFP
Partagez sur :

Cette enquête a été demandée lundi par Le Haut-Commissaire de l'ONU aux droits de l'Homme.

Le Haut-Commissaire de l'ONU aux droits de l'Homme a demandé lundi une enquête internationale sur l'usage excessif de la force par les autorités au Venezuela, estimant qu'il pourrait s'agir de crimes contre l'humanité.

"Risque réel". "Mon enquête suggère la possibilité que des crimes contre l'humanité aient été commis (...). J'exhorte le Conseil (des droits de l'Homme de l'ONU, ndlr) à lancer une enquête internationale sur les violations des droits de l'Homme au Venezuela", a affirmé Zeid Ra'ad Al Hussein, à l'ouverture, à Genève, de la 36e session de cette institution.

"Il y a un risque réel que les tensions augmentent encore, le gouvernement écrasant les institutions démocratiques et les voix critiques", a-t-il ajouté, dénonçant les procédures pénales engagées contre des dirigeants de l'opposition, les détentions arbitraires, l'usage excessif de la force et le mauvais traitement des détenus. Zeid Ra'ad Al Hussein a également souligné que le Venezuela est actuellement l'un des 47 Etats membres du Conseil des droits de l'Homme et, à ce titre, a le devoir de défendre et promouvoir les droits de l'homme.

Déjà un rapport accablant en août. Ce n'est pas la première fois que le Haut-Commissaire s'en prend au Venezuela. Fin août, il avait jugé, à l'occasion de la publication à Genève d'un rapport accablant sur la situation des droits de l'homme, que la démocratie était en danger de mort dans ce pays. Il avait alors reconnu qu'il y avait eu au Venezuela "une érosion de la vie démocratique" qui "doit être à peine vivante, si elle est encore en vie".