Vatican : le pape François divise par deux le déficit du Saint-Siège

  • A
  • A
Vatican : le pape François divise par deux le déficit du Saint-Siège
Le pape François, place Saint-Pierre, le 1er mars@ VINCENZO PINTO / AFP
Partagez sur :

Le Pape François a engagé une série de réformes pour résorber le déficit du Saint-Siège.

Une cure à la curie romaine. Depuis son élection, le Pape François s'est lancé dans un vaste projet de réforme des institutions économiques et financières de la papauté, rapporte lundi Les Echos

12,4 millions d'euros de déficit en 2015. Le pape des pauvres a pris des mesures d'austérité pour remettre les comptes du Saint-Siège dans le vert. Il y a urgence en la matière. Selon les chiffres rendus publics ce week-end (avec huit mois de retard), le Saint-Siège enregistre un déficit de 12,4 millions d'euros en 2015. C'est moitié moins qu'en 2014. Pour continuer à résorber cette dette, le Pape François a principalement taillé dans les dépenses de personnel : gel des embauches, des heures supplémentaires ou encore non-renouvellement des CDD. 

De meilleures recettes. Mais la réduction du déficit s'explique également par de meilleurs recettes, indique Les Echos. D'après le Secrétariat pour l'économie, elles proviennent des contributions des diocèses du monde entier qui s'élèvent à 24 millions d'euros. Une augmentation de 3 millions par rapport à 2014. Mais aussi des contributions de l'Institut pour les oeuvres de la religion (IOR), élevé à 50 millions d'euros en 2015.

Les comptes de la Cité de l'État du Vatican affichent également une bonne santé, avec un excédent de 59,9 millions d'euros, "principalement dû aux recettes provenant des activités culturelles, notamment les musées", explique le Secrétariat pour l'économie. De bons chiffres, mais en léger retrait par rapport à 2014, où ils s'élevaient à près de 63,5 millions d'euros.