USA : ces vidéos qui font la campagne

  • A
  • A
USA : ces vidéos qui font la campagne
@ Ces spots qui font l'élection américaine
Partagez sur :

Tour d’horizon des spots qui ont marqué la campagne électorale américaine pour le Congrès.

Objectif : battre Barack Obama et les démocrates aux élections du Congrès, mardi prochain. Pour convaincre les Américains - appelés à renouveler la Chambre des représentants, plus d’un tiers du Sénat, et à élire 37 gouverneurs - les mouvements conservateurs américains, dotés d’une force de frappe financière sans égale, ont investi massivement dans la publicité. Leurs spots sont diffusés partout à la télévision et sur le web. Mais les démocrates ne sont pas en reste. Ils rivalisent d’imagination pour lutter contre les républicains. Pour le meilleur et pour le pire. Petit tour d’horizon de ces vidéos de campagne.

La plus belliqueuse - A l'inverse de nombreux autres démocrates américains, le candidat au Sénat Joe Manchin est contre la loi limitant les gaz à effet de serre voulue par Barack Obama. Pour être clair, il le dit dans un message télévisé où il empoigne un fusil pour abattre une copie de la loi. Joe Manchin qui va tenter mardi prochain de faire son entrée au Sénat est gouverneur de la Virginie-Occidentale, un Etat de l'est qui vit largement grâce au charbon, et où il ne fait généralement pas bon être écologiste.

La plus longue - Carly Fiorina, ex-Pdg d'Hewlett-Packard, s’y connaît en spot publicitaire. Elle disputera, mardi prochain, aux élections américaines de mi-mandat, le siège de sénatrice de Californie à la démocrate Barbara Boxer, candidate à sa réélection. Sa vidéo de campagne de se calcule pas en secondes mais en minutes. 7 minutes pour être précis, un vrai court métrage.

La plus ridicule - Double prix pour Carly Fiorina… Avant d’être désignée candidate républicaine, elle avait dû battre, dans son propre camp, Tom Campbell qu’elle dépeint ici en mouton fou...

La plus vue -Le fond est sombre, gothique, fait presque peur. Christine O’Donnell entonne alors : "je ne suis pas une sorcière".O'Donnell, portée par le mouvement de contestation du "Tea Party", a été investie à la surprise générale par les républicains pour porter leurs couleurs dans le Delaware. Elle avait beaucoup fait parler d’elle en révélant que, plus jeune, elle s’était adonnée à la magie noire.

La plus "coup bas" - Le duel qui oppose le chef de la majorité démocrate au Sénat, Harry Reid, dans sa circonscription du Nevada à une candidate du mouvement conservateur Tea Party, Sharron Angle, sera l'un des plus suivis et peut-être l'un des plus serrés des élections de mi-mandat le 2 novembre. Dans ce contexte, tout est permis : dans son spot de campagne, Sharron Angle accuse son adversaire, de "payer pour le viagra" des prisonniers condamnés "pour pédophilie".

La plus télé-achat - A priori pas de camelote à vendre, mais l’indépendant Daniel Freilich parle aussi vite quand dans une émission de télé-achat, le tout pour venter sa candidature dans le Vermont.

L’erreur - Oups... son doigt a ripé. L’assistante de Meg Whitman a envoyé par erreur sur Twitter une vidéo. Non celle d’un spot de campagne, mais celle d'un musicien travesti sud-coréen…. Une erreur qui coûte cher, quand on sait que l'ancienne Pdg d'eBay, Meg Whitman, a dépensé plus de 140 millions de dollars pour sa propre campagne pour le siège de gouverneur de Californie, un record.