Une trentaine de villageois afghans enlevés toujours disparus

  • A
  • A
Une trentaine de villageois afghans enlevés toujours disparus
@ NOOR MOHAMMAD / AFP
Partagez sur :

Les 70 villageois sont tous des civils pachtounes, la communauté à laquelle appartiennent les talibans.

Les forces de sécurité afghanes recherchaient dimanche plus d'une trentaine de villageois sur les 70 enlevés vendredi dans le sud du pays, dont sept ont été exécutés et 30 relâchés samedi selon la police de Kandahar qui accuse les talibans.

Le nombre d'otages pourrait être supérieur aux 70 initialement annoncés. "Nous avons lancé des recherches pour retrouver les villageois enlevés, mais nos forces avancent très prudemment pour éviter de causer de nouvelles victimes au cours de l'opération", a indiqué à l'AFP Zia Durrani, porte-parole de la police de Kandahar. Les 70 villageois sont tous des civils pachtounes, la communauté à laquelle appartiennent les talibans, divisée cependant entre de nombreuses tribus. Ils ont été enlevés vendredi dans leur propre village, le long de l'autoroute Kandahar-Tarin Kot, la capitale de l'Uruzgan.

Un responsable de la commission régionale des droits de l'homme, Fakhrudin Fayez, a confié à l'AFP que selon des entretiens qu'il a eus avec des villageois, le nombre d'otages pourrait être supérieur aux 70 initialement annoncés. Les corps de sept d'entre eux ont été découverts par d'autres villageois samedi matin et trente ont été ensuite libérés, selon le chef de la police de Kandahar le général Abdul Raziq. Des responsables locaux estiment que le villageois ont dû être soupçonnés de collaborer avec le gouvernement. L'opération n'a pas été revendiquée et les talibans, accusés par le général Raziq, n'en ont pas fait mention.