Une touriste française tuée en Equateur

  • A
  • A
Une touriste française tuée en Equateur
La jeune femme a été tuée lors d'un voyage en Equateur. @ PABLO COZZAGLIO / AFP
Partagez sur :

Hélène Derouault, 23 ans, a été tuée à Atacames, une station balnéaire, au nord-ouest du pays. Elle était en voyage avec une de ses amies.

Une jeune française originaire de l'Orne a été victime d'un meurtre alors qu'elle était en voyage avec une amie en Equateur, rapporte la presse, notamment Ouest-France

Ce qui s'est passé. Hélène Derouault, 23 ans, a été tuée à Atacames, une station balnéaire, au nord-ouest du pays, lors de la nuit du Nouvel An. Durant cette soirée, les deux amies se sont perdues de vue. Le lendemain son amie, inquiète, signale sa disparition. Son corps est alors retrouvé le 3 janvier dans la rivière qui traverse la ville d'Atacames.

Un homme avoue le meurtre. "Les premières constatations laissaient penser à une noyade accidentelle", raconte son père. "Mais des témoignages de proches ont orienté les enquêteurs vers un individu qu'elle aurait croisé". Et effectivement, jeudi, le quotidien équatorien La Hora annonce l’arrestation d’un Colombien de 24 ans. Ce dernier reconnaît le meurtre de la jeune française.

Le choc des parents. Les parents de la victime se disent en état de "sidération". Originaires d'une petite commune du bocage de l'Orne, ils exploitent une ferme biologique ouverte aux autres. Un esprit de fraternité dont avait hérité aussi Hélène Derouault. "Elle témoignait de beaucoup de confiance envers les gens", se souvient son père. "A chaque fois qu'elle nous téléphonait, c'était pour nous raconter qu'elle avait rencontré des personnes formidables partout".